THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

L’ENFANT  DE  NEIGE

 

d'après un conte russe

de H. A. Guerber

 (Texte tiré de :
http://legende-et-conte.com/lenfant-de-neige-conte-russe/)

Ombres trouvées sur :
https://www.google.fr/search?q=%D0%92%D0%B0%D1%81%D0%B8%D0%BB%D0%B8%D1%81%D0%B0+%D0%9F%D1%80%D0%B5%D0%BA%D1%80%D0%B0%D1%81%D0%BD%D0%B0%D1%8F+%D1%81%D0%B8%D0%BB%D1%83%D1%8D%D1%82&client=firefox-a&hs=Kke&rls=org.mozilla:fr:official&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=eEmHUvmiG8rX0QW4iYC4Dg&ved=0CAkQ_AUoAQ&biw=1056&bih=653#q=%D0%9D%D0%B0%D1%81%D1%82%D0%BE%D0%BB%D1%8C%D0%BD%D1%8B%D0%B9+%D1%82%D0%B5%D0%B0%D1%82%D1%80+%D1%82%D0%B5%D0%BD%D0%B5%D0%B9&rls=org.mozilla:fr%3Aofficial&tbm=isch


TABLEAU  N° 1 : dans la maison.

Ivan et Marie sont dans la maison.
Ils font mine de regarder dehors chacun
son tour.



 

NARRATEUR. - Ivan et Marie étaient mariés depuis quelques années déjà mais ils étaient tristes car ils n’avaient pas d’enfant.

     Un jour d’hiver, comme le paysan était assis à la fenêtre, il vit les enfants du village qui jouaient dans la neige. Ils étaient très occupés à fabriquer une bonne femme de neige.

IVAN. - Femme, viens voir ces enfants. Ils s’amusent à faire une bonne femme de neige. Viens dans le jardin, amusons-nous à faire une bonne femme de neige aussi.


MARIE. - Mon mari, puisque nous n’avons pas d’enfants, faisons plutôt un enfant de neige.

IVAN. - C’est une bonne idée ! (Ils sortent).

 

 

TABLEAU  N°  2 : dans le jardin.
 


 

NARRATEUR. - (La fillette sort du sol durant la tirade du narrateur). Et il commença à façonner un petit corps, de petites mains, de petits pieds. La femme de son côté façonna une petite tête et la plaça sur les épaules de la statue de neige.


 

UN HOMME, passant sur la route. - Que Dieu vous vienne en aide.

IVAN. - Merci.

MARIE. - Toute aide est toujours bienvenue.

L'HOMME. - Que faites-vous donc ?

IVAN. - Nous fabriquons une fille de neige.

       (La passant s'éloigne).

MARIE. - Regarde, Yvan, les yeux de l'enfant de neige se sont ouverts... sa bouche aussi. Elle est vivante !

IVAN, à l'enfant de neige. - Qui es-tu ?

ENFANT DE NEIGE. - Je suis Blanche-Neige, votre fille, embrassez-moi.

      (Ils s'embrassent).

 

TABLEAU  N° 3 : dans la maison.

 

NARRATEUR. - Les parents conduisirent Blanche-Neige dans la maison et elle commença à grandir très rapidement.

     Une petite fille du village arriva chez le paysan pour jouer avec la charmante fillette. Elle était si bonne et si jolie !

     L’hiver passa très rapidement, et Blanche-Neige grandit si vite que quand le soleil du printemps fit verdir l’herbe, elle était aussi grande qu’une fille de douze ou treize ans.

     Pendant l’hiver Blanche-Neige avait toujours été très gaie, mais quand le beau temps arriva elle devint morose. La mère Marie le remarqua et dit :

MARIE. - Ma chère enfant, pourquoi es-tu triste ? Es-tu malade ?

ENFANT DE NEIGE. - Non, je ne suis pas malade, ma bonne mère.

UNE FILLETTE, arrivant. - Blanche-Neige, viens avec moi, je vais au bois cueillir des fleurs.

MARIE. - C’est une bonne idée ! Va t’amuser avec tes amies, ma chérie, va cueillir un joli bouquet dans les bois.
 

TABLEAU  N° 4 : dans la forêt.

NARRATEUR. - Les enfants allèrent au bois, cueillirent des fleurs, firent des bouquets et des couronnes et quand le soir arriva elles dansèrent autour d'un grand feu de bois.

UNE  FILLETTE. - Maintenant, Blanche-Neige, regarde bien et fais comme moi (Elle danse).

     (Elles sautent joyeusement l’une après l’autre. Tout à coup elles entendent un cri : « Ah ! » On retire l'enfant de neige) .


UNE  FILLETTE. - Blanche-Neige, où es-tu ?


NARRATEUR. - La petite fille chercha en vain, elle ne trouva pas sa petite compagne.

     (Ivan et Marie arrivent). Ivan, Marie et tous les paysans cherchèrent aussi en vain la petite Blanche-Neige.

     Elle s’était changée en une petite vapeur au contact du feu, et elle s’était envolée vers le ciel d’où elle était venue sous la forme d’un flocon de neige.

FIN

 


     Une recherche sur le web avec des mots en russe a permis de trouver des ombres magnifiques. Il ne restait qu'à trouver des contes pour les mettre en scène. On peut trouver sur le web les ombres et les pièces qui leur sont associées. On ne renseignera sur des droits éventuels.

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement