THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LA  BEFANA

Perrette au pot au lait saynète Paul Eudel ombres chinoises théâtre d`ombres silhouettes marionnettes free
Conte d'Épiphanie ou de Noël.

Écrit par Nicolas AUBERT

mars 2014

libre de droits.



PERSONNAGES

BEFANA
GASPAR
MELCHIOR
BALTHAZAR
BÛCHERON
FEMME

 


NARRATEUR. - C’était une des nuits qui précèdent Noël. Il faisait froid, très froid, si froid que la vieille sorcière Befana n’était pas sortie de la journée. Elle avait préféré rester chez elle pour faire son travail de sorcière : préparer des potions magiques, soigner son crapaud domestique, nourrir ses araignées... Il y a toujours mille choses à faire quand on est une sorcière. Mais, soudain...

     (Bruitage : on frappe à la porte : toc, toc, toc).

LA BEFANA. - Qui est là ?

GASPAR, sa voix. - Laissez-nous entrer pour nous réchauffer, pour l'amour de Dieu, je vous en prie.

(Les trois rois mages entrent).

Gaspard debout roi mage bible nativité en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes

GASPAR. - Bonjour, Madame.

Melchior debout roi mage bible nativité en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes


MELCHIOR. - Merci de nous avoir ouvert votre maison.

Balthazar debout roi mage bible nativité en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes


BALTHAZAR. - Nous allions mourir de froid.

LA BEFANA. - Bonjour, messieurs, mais qui êtes-vous ?

GASPAR. - Je me nomme Gaspar.

MELCHIOR. - Je suis Melchior et celui qui me suit s'appelle Balthazar.

BALTHAZAR. - Nous sommes rois et nous sommes mages. Puis-je te demander ton nom ?

LA BEFANA. - Mon nom ? Il n'a pas vraiment d'importance. Je m'appelle Befana et je suis une sorcière.

GASPAR. - Et bien, tu es une sorcière bien singulière, Befana.

MELCHIOR. - Tu nous a ouvert pour l'amour de Dieu.

BALTHAZAR. - Pourquoi es-tu sorcière ?


LA BEFANA. - Je connais les herbes, je soigne les gens, les enfants surtout. J'habite seule dans la forêt, je suis vieille et ridée. Cela suffit pour faire de moi une sorcière.

GASPAR. - Et bien, gentille sorcière, laisse-nous te remercier au nom du Très Haut.

MELCHIOR. - Laisse-nous te remercier en notre nom.

BALTHAZAR. - Laisse-nous te remercier au nom de tous ceux que tu aides.

LA BEFANA. - Oui, d'accord, d'accord... mais qu'est-ce que vous pouviez bien faire dehors par une nuit pareille ?

GASPAR. - Un prince vient de naître en Orient.

MELCHIOR. - Nous lui portons de la myrrhe, de l'or et de l'encens.

BALTHAZAR. - Nous voulons nous prosterner à ses pieds.

LA BEFANA. - Oui, c'est bien gentil, tout ça, mais comment ferez-vous pour connaître le chemin ?

GASPAR. -Une ancienne prophétie l'avait prédit.

MELCHIOR. - Un ange nous est apparu en songe.

BALTHAZAR. - Nous suivons une étoile.

LA BEFANA. - Une prophétie, un rêve, une étoile ? Mais vous êtes des poètes ! Des rêveurs ! Vous allez mourir de froid dans la neige, c'est tout ce qui vous attend.

GASPAR. - C'est possible, très chère Befana.

MELCHIOR. - Aussi probable que ce soit, nous n'allons pas mourir de froid.

LA BEFANA. - Et pourquoi ?

BALTHAZAR. - Pourquoi ? C'est simple : nous avons la foi.

LA BEFANA. - Réfléchissez un peu. Dehors, il gèle à pierre fendre. Passez la nuit ici. Vous partirez demain matin. Votre prince ne va pas s'envoler comme ça.

GASPAR. - Maintenant, nous devons partir.

MELCHIOR. - Laisse-nous te quitter et poursuivre notre route.

BALTHAZAR. - Je t'en prie, viens avec nous. Tu rencontreras notre prince, Jésus, le sauveur de son peuple.

LA BEFANA. - Il est trop tard et il fait vraiment beaucoup trop froid dehors pour que je vienne avec vous. Je partirai au matin.

NARRATEUR. - Les trois rois mages sont partis et ils ont continué leur route. (La lumière s'éteint et se rallume pour simuler le passage de la nuit). Le lendemain matin, Befana a pris une lanterne, quelques fruits, quelques jouets qu'elle a mis dans son panier. Habillée chaudement, elle a pris la route à la suite des trois rois.

vieille femme en théâtre d`ombres ombres chinoises marionnettes, silhouettes

LA BEFANA. - Oh non, la neige a effacé la trace des trois rois mages. Comment vais-je pouvoir les retrouver ? J'aperçois quelqu'un. Holà ! Brave homme !

hompme en théâtre d`ombres ombres chinoises marionnettes, silhouettes

LE BÛCHERON. - Bonjour, Befana, que cherches-tu de si bonne heure ?

LA BEFANA. - Je cherche l'enfant Jésus. C'est ici qu'il est né ?

LE BÛCHERON. - Non, Befana, c'est beaucoup plus loin. Va donc au Sud.

     (Le bûcheron sort de l'écran. La Befana continue à chercher. Une femme apparaît).

femme en théâtre d`ombres ombres chinoises marionnettes, silhouettes

LA BEFANA. - Bonjour, Madame, pouvez-vous me dire où je pourrai voir l'enfant Jésus ?

NARRATEUR. - Befana passa la journée à chercher, à chercher, à chercher. Jamais elle ne rencontra l'enfant Jésus.

LA FEMME. - Non, Befana, c'est beaucoup plus loin.

LA BEFANA. - (Elle arrive à une maison). Bonjour, c'est ici qu'est né l'enfant Jésus ?

DE LA MAISON. - Non, Befana, c'est beaucoup plus loin.

LA BEFANA, allant et venant sur l'écran. - C'est plus loin, c'est beaucoup plus loin, c'est toujours plus loin...

      (La lumière baisse doucement).

NARRATEUR. - On dit que la Befana n'a jamais trouvé ce qu'elle cherchait. (La lumière s'élève). Depuis, tous les ans, vers le six janvier, Befana s'envole sur son balai et porte des cadeaux aux enfants. Ensuite, elle reprend son chemin car elle cherche toujours les rois mages qui doivent la conduire vers Jésus... Elle a fini par prendre sa retraite et maintenant, son travail, c'est le Père Noël qui le fait.

 

sorcière en theatre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes

FIN


     En Espagne, la tradition veut que les rois mages passent le six janvier pour distribuer des friandises aux enfants. En Italie, ce rôle est laissé à la Befana (prononcer Béfana), une gentille sorcière dont l'histoire nous est racontée ici.


     Il s'agit d'un conte de l'Épiphanie. J'ai situé l'action avant la nuit de Noël afin qu'on puisse jouer la saynète pour le 25 décembre.

     L'histoire de base voulait que la Befana soit dehors lorsqu'elle a rencontré les rois mages. Je me suis inspiré du conte russe de la mère Noël (très similaire à celui de la Befana) pour situer l'action dans sa maison.


 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement