THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LA  COURSE  AUX  CROTTES

écrit par Nicolas AUBERT 

 

     Cette histoire a été écrite à partir de la planche d'ombres donnée ci-après :
 
 
 


     Les personnages sont : pour la première ligne : la femme et l'homme de la fin de l'histoire, l'ours et son montreur, le balayeur emmené par deux gendarmes, le mendiant au chien, le balayeur armé d'un couteau.

     Pour la seconde ligne, on reconnaîtra des oiseaux, un chien et trois lapins.

     Pour la troisième ligne, on a l'ânier et son âne, le maire, le balayeur parlant au maire, le balayeur avec sa brouette, un chasseur.

     Pour la dernière ligne, on a des enfants qui font la chasse aux papillons et des ombres de papillons, un enfant avec un bâton et une jeune fille avec un cerceau. Enfin, on a le narrateur qui est ici représenté par une silhouette.

     Toute autre version serait, évidemment, la bienvenue... En effet, le texte a été écrit en essayant d'intégrer toutes les ombres de la planche. Peut-être en existe-t-il un autre.


     La course met en place deux défilés d'ombres : les animaux chassés, le chasseur et son chien ainsi que la chasse aux papillons.
 

LA  COURSE  AUX  CROTTES



NARRATEUR. - (Le narrateur entre en parlant sur l'écran). - De nos jours, certains se plaignent des crottes de chiens qui ne sont pas ramassées par des maîtres indélicats. (Un chien arrive, lève la patte sur le narrateur et sort).
     On ne dira jamais assez à ces personnes de faire bien attention : il pourrait leur arriver des choses assez fâcheuses, des ennuis pour tout dire.  Il suffit pour cela de prendre connaissance de l'histoire d'un certain balayeur de mes amis... mais je parle trop.
    Regardons plutôt son histoire, une histoire de crottes, ça va sans dire. (Le narrateur sort).

     (Les animaux de la chasse passent en même temps que le narrateur parle. On jouera  un défilé simple : le chien passe, puis les oiseaux, encore le chien, les lapins qui jouent à cache cache avec le chien. Les lapins apparaissent, le chien se retourne pour les voir, les lapins disparaissent comme dans un trou.. Le chasseur arrive et tout le monde se sauve, le chien leur courant après.
     L'histoire étant simplissime, on aura tout intérêt à bien étoffer ces petits défilés. Ils se feront sur un fond musical, bien sûr, à moins d'improviser un boniment
).


     Dans un petit village, on pouvait voir des pigeons, des tourterelles, un chien de chasse, un lapin, encore un chien, un autre lapin. (On pourra improviser un texte pour commenter les facéties des lapins). Ah ! Enfin, on peut voir le chasseur. (Le chasseur traverse l'écran avec un lapin qui le suit).

     Tout ce petit monde a bien joué dans la rue et... il faut bien le dire... a généreusement crotté partout... tout le monde, tout le monde, je ne parle tout de même pas du chasseur. C'est alors que survient notre héros : notre bon balayeur municipal.


BALAYEUR avec sa brouette. - (Entre sur l'écran). Non mais, regardez-moi ça, ce chantier ! Des crottes d'oiseaux, des crottes de lapins, des crottes de chiens... Et c'est pour qui tout ça ? C'est pour qui, dites-moi ? C'est pour bibi, pour le balayeur ! C'est toujours pour le balayeur. Vous parlez d'un cadeau. C'est toujours moi qui ramasse. (Il sort).

ANIER? - (Il passe, son âne devant lui. On pourra lui faire fredonner ou chanter une chanson connue : Frère Jacques, Au Clair de La Lune...). Avance, Martin, mon âne, avance, mon gentil bourricot. (Ils sortent tous les deux).
 
BALAYEUR avec sa brouette. - (Il entre). On non, ce n'est pas vrai ! Encore des crottes, toujours des crottes, des crottes, des crottes, des crottes. Et des belles, messieurs dames, des énormes, des gigantesquissimes ! Ce sont au moins des crottes d'éléphant. (Il sort).
 
ENFANTS. -  (Les enfants ne parlent pas. On pourra éventuellement improviser des phrases liées à leurs actions. 
    Tout d'abord, les trois enfants à gauche de la planche d'ombres entrent en poursuivant les papillons. On intercalera des papillons entre deux enfants.

  
   Le garçon, en voulant attraper un papillon,  attrapera la tête de la fille qui est devant lui, puis, faisant demi-tour, la tête de celle qui le suit. Les deux filles le poursuivent en le frappant avec leur filet à papillons, suivies des papillons qui volètent autour d'elles.

     On fera alors passer les deux filles au cerceau, la plus petite donnant des coups de bâton à la première en disant : "Roule, roule, roule plus vite que ça" ! Celle qui tient le cerceau lui répondra : "Ce n'est pas comme ça qu'on joue, ce n'est pas comme ça" !
).
  
BALAYEUR avec sa brouette. - (Il entre puis sort après avoir parlé). Comment ? Quoi ?  Comment ? Je rêve ou quoi ? La rue est propre ! Je viens de voir passer plein d'enfants et c'est propre. Ah ! Qu'on ne me dise plus de mal de la jeunesse.
 
MONTREUR et son ours. - (Passe avec son ours qui tourne sui lui-même). Danse, danse, danse !Hop ! hop ! hop ! 

BALAYEUR avec sa brouette. - (Entre, sort à la fin de son discours, puis revient sans sa brouette -o mbre centrale de la planche tenant son chapeau à la main). Non mais... Qu'est-ce que c'est que ces crottes ? Des crottes de dromadaire, dé phacochèr... (On pourra improviser une liste d'animaux plus invraisemblables les uns que les autres). Ca suffit ! Je vais voir immédiatement Monsieur le Maire.

MAIRE. - (Le maire entre puis rencontre le balayeur qui entre par l'autre côté de l'écran). Bonjour, mon cher balayeur municipal. Comment allez-vous ?    

BALAYEUR. -
Je vous remets ma démission, Monsieur le Maire, je pars !
 
MAIRE. - Mais quand, où, pourquoi ?
 
BALAYEUR. - Je pars tout de suite, loin d'ici, ailleurs, loin de vos crottes de chien, de chat, de caillou, de poux, de genoux, de hiboux, de choux... et j'en passe !
 
MAIRE. - Mais, mon cher balayeur. C'est pour ça qu'on vous paie ! Réfléchissez ! Tout le monde est content de votre travail. J'en parlais justement tout à l'heure avec...

BALAYEUR. - (Coupant la parole à Monsieur le Maire). ...Avec crotte ! crotte ! crotte !

LE  MAIRE. - (En sortant). Notre bon balayeur est devenu fou !
 
BALAYEUR avec le couteau. - (Il entre en même temps que le mendiant avec un chien). Je vais régler mes comptes. Quoi ? Encore un chien... encore une crotte, encore une crotte ?! (Il se jette sur le mendiant). Assassin ! Crotteur ! pollueur ! Empoisonneur !

MENDIANT. - (Il s'enfuit poursuivi par le balayeur lui même poursuivi par le chien). Au secours ! Au fou ! A l'assassin ! Au voleur ! (Ils sortent).

NARRATEUR. - (Les gendarmes traversent en encadrant le balayeur). On arrêta notre balayeur pour l'envoyer quelque temps dans un endroit où il a pu se calmer. (Ils sortent. Le couple entre).

HOMME. - Regardez ma chère comme ce village est propre.

FEMME. - Vous avez tout à fait raison très cher. Il doit y avoir ici un balayeur qui prend son travail très à coeur. (Ils sortent).

NARRATEUR. - (entre sur l'écran). Notre pauvre balayeur est sorti de prison et a dû aller mendier. (L'ombre du balayeur qui parlait au maire passe). Alors, soyez gentils pour ne pas que cette histoire se reproduise. Ramassez les crottes de vos animaux ou :
    
APPRENEZ-LEUR  LE  CANIVEAU

    
FIN







 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement