THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LA  PETITE  POULE  BIGARRÉE


http://5razvorotov.livejournal.com/1116726.html

conte Russe

maison, décor en ombres chinoises theatre d`ombres silhouettes marionnettes
http://5razvorotov.livejournal.com/1116726.html
homme en ombres chinoises theatre d`ombres silhouettes marionnettes
http://www.labirint.ru/screenshot/goods/364325/1/
 

NARRATEUR. - Il était une fois un vieil homme et une vieille femme qui avaient une petite poule bigarrée.

LE VIEUX. - Oh, chérie, regarde, notre poule vient de pondre un œuf.


LA VIEILLE. - Oh oui, c'est vrai, regarde, sa coque est de toutes les couleurs. On dirait qu'elle a traversé un arc-en-ciel. (à la poule) Merci, ma poupoulette. Tu nous a fait un joli nœunœuf. C'est un joli nœunœuf, ça, ma poupoulette.

LA POULE. - Cot ? Cot cot cot cot cot !

LA VIEILLE. - (à son mari) Mon homme, je dois partir en courses, je te confie l’œuf.

LE VIEUX. - Tu peux compter sur moi, ma chérie.

LA VIEILLE. - Oui, on verra bien. En tous cas, pas de petit verre de vodka, pas de...

LE VIEUX. - Tu peux me faire confiance. (La vieille sort).

LE VIEUX. - Bien, je vais installer le nid en écorce tressée sur la table... Voilà. Je vais placer l’œuf à l’intérieur... c'est fait.

IGOR, entrant. - Bonjour Boris, ça te dirait de venir jouer aux dominos avec moi ?

LE VIEUX. - C'est que... Igor, je dois garder cet œuf...


IGOR. - Cet œuf ? Vu comment tu l'as rangé, il ne peut rien lui arriver.

LE VIEUX. - Tu as raison. Allons-y. (Ils sortent).

     (Une souris passe. Elle saute sur la table. L’œuf tombe et se casse. La vieille rentre).

LA VIEILLE. - Oh ! Quelle catastrophe ! L’œuf est cassé ! (Elle crie). Boris ! Boris ! Où es-tu Boris ?

     (Le vieil homme arrive).

LE VIEUX. - Oh non ! Ce n'est pas possible.

NARRATEUR. - Et la vieille femme se lamenta, les piliers rigolèrent, les poules voletèrent, la porte cochère grinça, la poussière tourbillonna, les battants claquèrent, la palissade tomba, le toit pencha…

LA POULE, survenant. -
Ne pleure pas, grand-père,
Ne te lamente pas grand-mère,
Vous, les poules, ne voletez pas,
Toi, la porte, ne grince pas,
Toi, la poussière, ne tourbillonne pas,
Palissade, ne tombe pas,
Et toi, le toit, ne penche pas !
Je vais vous pondre un autre œuf, un œuf merveilleux,
À la coque toute tachetée et toute dure,
Et qui sera cette fois en or pur.

 

FIN


     Des recherches en Russe sur le web m'ont fait découvrir des images récurrentes de cette histoire, suffisamment en tous cas pour que je me mette à sa recherche. J'ai réussi à la trouver sur : http://nouvellesderussie.blog.tdg.ch/archive/2012/10/06/conte-russe-la-petite-poule-bigarree.html


     Voici quelques images pour se mettre dans l'ambiance. Les ombres gagneraient à être rapprochées de l'écran...
 

 


http://taberko.livejournal.com/99770.html


http://taberko.livejournal.com/99770.html


http://taberko.livejournal.com/99770.html


http://taberko.livejournal.com/99770.html
 


 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement