THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

UN  POINT,  C'EST  TOUT  ?

 

 Texte et ombres de Nicolas AUBERT,
libres de droits.


 

Point d'interrogation aimait une virgule,
Ça n'était pas du goût du point d'exclamation
Qui dit qu'il lui faudrait comme une majuscule,
Non pas le petit bout pointu d'un hameçon.


 

Les deux points sans façon, sans être ridicules
Cherchèrent à lui trouver une autre solution
Car les deux en secret aimaient bien la virgule
Comme ils détestaient le point d'exclamation.


 

Point d'interrogation joua au somnambule
Pour demander conseil aux points de suspension
 


Qui lui dirent étonnés : «C'est une minuscule
Mais l'amour, mon ami, ce n'est pas la raison».


 

Le mariage s'est fait, on a vu la virgule
Dire du bout des lèvres un oui et pas un non.
Les deux témoins étaient un simple point virgule
Et le marié tout neuf point d'interrogation.


 

Point d'interrogation aimait une virgule,
Depuis, c'est différent dans la ponctuation
On voit des points nouveaux, ce sont les ponts-virgules 
Qui soulignent les "oui" et effacent les "non".



fin en theâtre d`ombres chinoises silhouettes

 


UN  POINT,  C'EST  TOUT  ?

 

Point d'interrogation aimait une virgule,
Ça n'était pas du goût du point d'exclamation
Qui dit qu'il lui faudrait comme une majuscule,
Non pas le petit bout pointu d'un hameçon.



Les deux points sans façon, sans être ridicules
Cherchèrent à lui trouver une autre solution
Car les deux en secret aimaient bien la virgule
Comme ils détestaient le point d'exclamation.



Point d'interrogation joua au somnambule
Pour demander conseil aux points de suspension
Qui lui dirent étonnés : «C'est une minuscule
Mais l'amour, mon ami, ce n'est pas la raison».



Le mariage s'est fait, on a vu la virgule
Dire du bout des lèvres un oui et pas un non.
Les deux témoins étaient un simple point virgule
Et le marié tout neuf point d'interrogation.



Point d'interrogation aimait une virgule,
Depuis, c'est différent dans la ponctuation
On voit des points nouveaux, ce sont les ponts-virgules
Qui soulignent les "oui" et effacent les "non".

                                       Nicolas AUBERT
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement