THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

EN  AUTOMNE


     Il s'agit d'un poème collectif écrit en 2005 par une classe de Cours Moyens dont j'avais la charge.

     Les ombres, sauf le soleil, sont de Nicolas AUBERT et donc libres de droits.


 
 
     Pour chaque objet porté par Maman écureuil, une ombre représentant ce personnage avec l'objet cité avait été faite. Ainsi, on ne s'embêtait pas à changer les accessoires.
 

 
     Pour le décor, un gros arbre avait été fabriqué. Il était évidé pour montrer la maison de Maman écureuil à la fin de l'histoire. Un cache permettant d'obtenir une entrée plus petite réduisait cette entrée. Il était retiré pour la dernière strophe afin que l'on voie bien maman écureuil, son nounours et la chaudière. L'autre décor était figuré par de simples champignons.
     Un soleil était présent dans le haut, au milieu de l'écran.

     Au dessus l'arbre, une partie amovible servait de ramure pendant l'automne. Pour la dernière strophe, elle quittait l'arbre pour se transformer en nuage. Le soleil quittait l'écran et le nuage prenait sa place.

     Dans les situations de répétition, les enfants faisaient parler Maman écureuil en improvisant des monologues ou des dialogues avec les objets qu'elle cherchait.

     Question jeu de scène, une Maman écureuil les pattes vides sortait de l'arbre, elle faisait un tour sur l'écran, était remplacée par une ombre avec un objet et retournait dans l'arbre. Ce jeu se répétait jusqu'à la fin du poème.


     Quant au marchand de bois et à la fermière qui sont cités, ils n'avaient pas été représentés en ombres.  Les autres ombres avaient été dessinées par les enfants qui les ont gardées.

     Comme pour tout poème joué en ombres, on s'attachera à dire le texte lentement  en suivant les ombres. Pour les deuxième, troisième et quatrième strophes, il est nécessaire d'attendre que Maman écureuil ait déposé son objet dans l'arbre et soit ressortie pour dire la suite.



EN  AUTOMNE


L'hiver va bientôt arriver,
Maman écureuil est pressée
Et veut porter dans sa maison
Tout ce qui pousse à l'horizon.


Elle apporte un beau champignon
Avec des petits points tout ronds
Ainsi que des belles noisettes
Pour les ranger dans sa cachette.


Elle va cueillir une noix
Qu'elle a trouvée au fond du bois ;
Elle apporte des petits pois
Qu'elle a pris au marchand de bois.


Elle trouve un haricot vert
Pour décorer sa cuisinière,
Une jolie pomme de terre
Qu'elle a chipée à la fermière.


Maintenant, c'est déjà l'hiver,
Elle dort devant sa chaudière
Avec son nounours tout bleu ;
Dehors, c'est déjà nuageux.




Classe de CM1/CM2, LOISY SUR MARNE, 2005.

 

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement