THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LE  P'TIT  BOSSU


Ombres et décors de Nicolas AUBERT, libres de droits.
 

décor de ville en théâtre d`ombres chinoises silhouettes

Décor : la ville

Quand le p'tit bossu va chercher du lait,
Il n'y va jamais sans son pot-au-lait.
Quand il arrive chez la laitière,
Tout en faisant ses petites manières,
Donnez-moi du lait, s'il vous plaît,
Dans mon pot-au-lait.

Refrain :

Non, non, non, on n'a jamais vu
De petit bossu aussi résolu !
Non, non, non, on n'a  jamais vu
Aussi résolu que le petit bossu.

Quand le p'tit bossu va chercher du pain,
Il n'y va jamais sans son sac à main.
Quand il arrive chez la boulangère,
Tout en faisant ses petites manières,
Donnez-moi du pain, pour demain,
Dans mon sac à main.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher des fruits,
Il n'y va jamais sans son parapluie.
Quand il arrive chez la fruitière,
Tout en faisant ses petites manières,
Donnez-moi des fruits, pas pourris,
Dans mon parapluie.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher de l'eau,
Il n'y va jamais sans son pot à eau.
Quand il arrive à la rivière,
Tout en faisant ses p'tites manières,
Donnez-moi de l'eau, un bon seau,
Dans mon pot à eau.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher du sel,
Il n'y va jamais sans son pot à sel.
Quand il arrive chez l'épicière,
Tout en faisant ses p'tites manières,
Donnez-moi du sel, pas du miel,
Dans mon pot à sel.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher du lard,
Il n'y va jamais sans ses quatre liards.
Quand il arrive chez la charcutière,
Tout en faisant ses p'tites manières,
Donnez-moi du lard, sans retard,
Pour mes quatre liards.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher des choux,
Il n'y va jamais sans ses quatre sous.
Quand il arrive chez la maraîchère,
Tout en faisant ses p'tites manières,
Donnez-moi des choux, pas du houx,
Pour mes quatre sous.

Refrain.

Quand le p'tit bossu va chercher du bois,
Il n'y va jamais sans son grand cabas.
Quand il arrive chez la forestière,
Tout en faisant ses p'tites manières,
Donnez-moi du bois, pour le mois,
Dans mon grand cabas.

Refrain.

 


Les ombres 

     Voici le petit bossu avec ses accessoires : le grand cabas, un pot au lait, un parapluie, un seau, une bourse pour les sous et les liards, un sac à pain. Un bras permettra d'articuler l'ombre.
 

     La laitière est suggérée par la présence d'un tonneau. Un effet pourrait être obtenu en mettant une vache. Le tonneau sert également près de la rivière.
 


     La boulangère est présentée avec une caisse de pains. Il reste possible de créer un décor de fournil plus complexe, mais, vue la rapidité d'une chanson, est-ce réellement utile ?



     La fruitière, avec le présentoir qui servira également pour les choux.

 


     La vendeuse d'eau ; elle est présentée avec le tonneau de la marchande de lait. Il est évident que les rôles sont interchangeables et que cette silhouette pourra être utilisée pour n'importe quelle marchande.



     L'épicière. Comme on peut le deviner, les marchandes ont des étalages, l'option prise -qui simplifie les ombres- est celle du marché.

 


     La charcutière avec un cochon de lait et un jambon.
 


     La maraîchère. On prendra l'étalage de la marchande de fruits.
 

     La forestière, en sachant qu'une scie égoïne, même aussi grosse et mal dessinée que celle-ci, n'a jamais servi à couper des bûches...

     Le choix d'ombres non articulées et de petits décors amovibles suit la logique de la simplicité. Une chanson n'est pas compliquée à mettre en ombres mais, pour la jouer, on n'a aucun temps mort, le rythme de la mélodie s'imposant à la saynète. On pourra articuler les marchandes. Le bras seul pourra bouger mais  l'articulation à la taille est celle qui leur donnera le plus de vie :


     On peut leur ajouter des accessoires : couteau pour la charcutière, louche pour la laitière, seau pour la vendeuse d'eau... Cependant, il n'est pas utile d'en faire trop.

 

fin en theâtre d`ombres chinoises silhouettes
 



     La chanson avec ses trois premiers couplets peut être écoutée chantée par Lucienne Vernay et les quatre barbus (1958) ou par Renée Caron et les petits chanteurs de l'Ile de France sur Youtube.

.




     Les couplets avec l'eau et le sel ont été trouvés dans des paroles sur le web à :
http://www.kidzeo.com/comptine-parole/paroles-le-p-tit-bossu.

 

     J'ai juste ajouté : "un bon seau" et "pas du miel" pour garder la logique des trois premiers couplets.

     Les couplets sur le lard et les choux ont été trouvés sur un ancien polycopié anonyme dans une école. J'ai ajouté : "pas du houx" et "sans retard".

     Enfin, le dernier couplet est de ma composition.

 

 





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement