THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

SCÈNES DE LA PLACE PUBLIQUE.

 

LES CRIEURS DE PARIS

tiré de l'ouvrage en ligne :

http://www.archive.org/stream/lesraphindelen00dembuoft#page/28/mode/2up


marchands ambulants Séraphin planche d`ombres théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes
 

vieux métiers planche d`ombres théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes  

   Il s'agit d'un simple relevé de boniments avec deux dialogues : celui du facteur et celui du marchand d'oies. Les deux planches d'ombres permettent de couvrir les différents vendeurs.
 

Le Marchand de figures.

     Marchand de figoures, nous vendons l'Apollon de Belvedère, les lapins pour les petits enfants et le grand Napoléon, l'Hercoule-Farnèse et des fruits en panier ; achetez pour les petits enfants des perroquets tout verts qui chantent comme des rossignols.

 

Le Marchand d'allumettes chimiques.

     Allumettes chimiques s'allumant, s'enflammant au simple frottement ; allumettes sans explosion, à la fleur d'orange ; allumettes chimiques, cinq centimes la boîte, deux centimes le paquet.

 

Le Marchand de pipes.

     V'là l' marchand de bibes ; de briquets phosphoriques ; bibes de toutes espèces, bibes longues et courtes ; almanachs nouveaux.

 

Le Marchand d'eau.

     À l'eau, à l'eau, v'là le marchand d'eau ; à la fraîche, à un sou le seau, v'là le porteur d'eau.

 

Le Marchand de peaux de lapin et son chien.

     Qui veut vendre sa peau ? J'achète tout, peau de lapin, peau d'agneau, peau de chat ; j'achète les vieux souliers.

 

Le Marchand de parapluies.

          Parapluies à vendre, ombrelles à changer.
          Le parapluie est un grand chapeau
          D'invention fort commune ;
          Ne peut abriter que de l'eau
         
Et cela mène à la fortune.
         
Si les miens étaient faits de façon
          À mettre tout le temps de sa vie
          Le brave homme à l'abri du fripon,
         
Le fripon à l'abri de la prison,
         
Combien je vendrais de parapluies.
         
Achetez des parapluies.

 

La Marchande de gaufres.

     Allons, petits enfants, venez à la marchande ; elles sont toutes chaudes et toutes bouillantes ; achetez des gaufres à ces bons petits enfants.

 

Le Marchand de coco. (boisson)

     Ho ! hé ! V'là le coco la glace, qui veut boire, à la fleur d'orange.

 

Le Gagne-petit. (rémouleur.)

     À repasser les rasoirs et ciseaux ; aux ciseaux à repasser.

 

La Marchande de légumes.

     Melons de Normandie, artichauts, carottes, oignons : qui veut acheter, v'là la marchande.

 

Le Facteur arrivant à la porte et criant :

     Mlle Hortense, Mlle Hortense, voilà une lettre de 2f50.

Une voix dans la coulisse.

     C'est bien trop cher, en voulez-vous la moitié ?

Le facteur.

     Mais vous savez bien que les lettres ne se marchandent pas, Mlle Hortense ; elles sont taxées par le gouvernement.

La voix de la coulisse.

     Je ne sais pas ce que c'est que votre gouvernement ; a voulez-vous les trois quarts ?

Le facteur sort.

 

Le Marchand de brosses.

     V'là le marchand d' brosses, aux brosses ; achetez des brosses.

 

La boutique à 4 sous.

     Voyez la boutique à quatre sous ; voyez, fouillez là-dedans, il y a d' la bijouterie, d' la quincaillerie, d' la mercerie, d' l'orfèvrerie, d' la coutellerie, d' la miroiterie, voyez, prrrrrofitez du bon marché, c'est d'une benqueroute, c'est d'une déroute, tout est prrrrrien. Voyez, tout est beau, tout est bon ; couteaux, ciseaux, plateaux et flambeaux, jeux de dominos, poupées pour les petites filles. Voyez, voyez, tout est prrrrrour rien.

 

L'étameur de chaudrons.

     À raccommoder saudrons, pots de fers ; à raccommoder tourtières, cazeroles ; rétamer les cuillères, les fourchettes.

 

Le Marchand d'oies et l'écolier.

Le marchand d'oies.

     Achetez mes oies, achetez.

L'écolier.

     Oh ! Hé ! L'homme.

Le marchand se retourne.

     Qu'est-ce qui ni a, mon enfant ?

L'écolier.

     Où allez-vous comme ça ? L'un portant les autres.

Le marchand.

     J' va cheu votre maître conduire des écoliers.

 

Le Marchand d'oublies. (gâteaux plats et ronds)

     Voilà l' plaisir, Mesdames, voilà le plaisir ; régalez donc ces dames, avec plaisir.

 

La laitière.

     Qui veut du lait, qui veut du lait sans eau et sans blanc de Meudon.

 

Un aveugle.

     Ayez pitié d'un pauvre aveugle qui ne voit plus clair et qui est privé de la lumière du jour.

RIDEAU
 


     Un défilé pour enfants est disponible sur ce thème :
http://theatrepourenfants.wifeo.com/les-petits-metiers-de-jadis.php




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement