THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

JOUER AVEC SON OMBRE

 

enfant, titi parisien, lemercier de neuville, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes
ombre de Lemercier de Neuville,
libre de droits.

 

     Firdaous a mené une expérience pédagogique sur les ombres corporelles dans un Institut Médico-Éducatif pour un stage de première année.

     Voici donc, avec son autorisation, la présentation de son projet dont elle est -à juste titre- très fière.

     Côté technique, un simple cadre de bois, un drap, un projecteur permettaient de projeter l'ombre des enfants qui passaient derrière l'écran.

     Côté contenu, avec la diversité des chants et comptines sur le thème du schéma corporel, il a matière à travailler.
 

* * * * *

     Dans un premier temps, les enfants ont été invités à défiler derrière l'écran, de face, puis de profil. Les enfants spectateurs devaient essayer d'identifier ceux qui défilaient à partir de leur ombre projetée sur l'écran.

     Dans un deuxième temps, les enfants ont été invités à passer un par un derrière l'écran pour chanter une chanson en rapport avec le schéma corporel. Ils devaient montrer les parties du corps concernées par le texte. Les enfants se sont beaucoup amusés. Cette deuxième variation a surtout été mise en place pour les enfants qui avaient du mal à regarder les autres en face.

     Enfin, dans un troisième temps, toujours derrière l'écran, les enfants ont été invités à imiter une personne ou un animal que les autres devaient deviner ou mimer une posture (dormir, manger, pleurer...) Leur créativité s'est révélée surprenante.

     Pour le matériel, le cadre était en bois. Un drap blanc avait été bien tendu et agrafé au cadre. Un projecteur permettait de projeter les silhouettes des enfants (malheureusement, il n'était pas assez puissant par rapport à la luminosité, et il a fallu le placer près du cadre, ce qui a demandé beaucoup plus de vigilance quand les enfants passaient derrière).

     Une sorte de socle en fer appartenant à l'IME a permis de soutenir le cadre.

     L'activité a apporté son lot de surprises ; quelques enfants ont manifesté un grand intérêt pour l'activité. Ils se sont pris au jeu rapidement et ont même apporté un enrichissement à l'activité en faisant des mimiques, des gestes derrière le drap. Quelques uns ont eu peur des ombres : ils se cachaient et ne voulaient pas regarder.

     Il est intéressant de souligner que les enfants ont spontanément appelé cette activité « théâtre ». Ils étaient demandeurs et réclamaient l'activité -à part ceux qui ont eu peur des ombres.

     Les ombres corporelles ont donc eu un rôle de vrai moteur pédagogique même avec les enfants souffrant de déficiences intellectuelles.

     Un petit spectacle sans prétention a été mis en place avec des chansons. Les enfants se sont bien amusés tout en apprenant le schéma corporel.

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement