THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

KIKI, LE COUCOU

 

Texte d'Ann ROCARD à partir de la chanson enfantine connue.


Kiki le coucou

Ombres et adaptation en théâtre d'ombres de Nicolas AUBERT.

Tous droits réservés. Reproduction autorisée à titre privé.

Pour toute représentation de cette pièce en public,
merci de bien vouloir contacter l'auteure sur son site :

(une vraie mine dor...)

http://www.annrocard.com/




hibou

http://www.annrocard.com/

L'utilisation des ombres -de Nicolas AUBERT- est libre de droits.

-o-o-o-O-o-o-o-

soleil souriant en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes
soleil

     (La musique démarre. L'écran est blanc avec un soleil placé en hauteur. Les décors sont glissés de chaque côté de l'écran -latéralement ou de haut en bas, au choix- pour prendre leur place, au rythme de la musique. Quand les décors sont en place, la saynète commence.

lune en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouettes marionnettes
lune


     Le jour et la nuit seront marqués par la présence du soleil ou de la lune. Une lumière bleue pour la nuit et une blanche pour le jour permettraient d'accentuer encore plus la différence.

nuage décor fable la cigale et la fourmi théâtre d`ombres ombres chinoises silhouette

 nuage
 

    Concernant les ombres du coucou et du hibou, il peut être intéressant de fixer la baguette de manipulation non vers le bas mais vers le côté.
 


Décor

     Pour le décor, on aura un arbre de chaque côté, avec une branche plateforme sur laquelle jouera le coucou ou le hibou.)


KIKI, LE COUCOU

 

Texte d'Ann ROCARD à partir de la chanson enfantine connue.

ombres et adaptation en ombres chinoises
de Nicolas AUBERT


NARRATEUR  :
Dans le grand bois, qui chante toute la journée ?
Écoutez donc ! Écoutez !

(Le coucou apparaît de son côté, sur la branche du décor.)

(chanté) Dans la forêt lointaine, on entend le coucou !
Du haut de son grand chêne lui répond le hibou.

 

KIKI  LE  COUCOU, chantant  :
Coucou, hibou ! Coucou, hibou !
Coucou, hibou ! Coucou !

 

NARRATEUR  :
Du matin au soir, (Le nuage entre et passe. en dansant. Le soleil reste sur l'écran.)
que la pluie tombe ou que le soleil brille,
quelqu’un chante sans arrêt.
C’est Kiki, le coucou !
Perché sur une branche,
Bou, le gros hibou (
Le hibou apparaît sur sa branche.), roule des yeux furieux (Chaque personnage bougera lorsqu'il parlera ou chantera. Il restera plus ou moins immobile pendant les répliques de l'autre.) :

 

BOU  LE  HIBOU, grognon  :
Ouh ! Ouh ! Ouh !
Qu’on le fasse taire ! C’est une honte !

 

KIKI  LE  COUCOU, chantant  :
Coucou, hibou ! Coucou, hibou !

 

BOU  LE  HIBOU, grognon  :
Tordez le cou à ce coucou de malheur,

 

NARRATEUR  :
ordonne le hibou en colère.

 

KIKI  LE  COUCOU, chantant  :
Coucou, hibou ! Coucou, hibou !

 

BOU  LE  HIBOU, grognon  :
Tordez le cou à ce Kiki... non, à ce coucou !

 

NARRATEUR  :
s’énerve le hibou.

 

BOU  LE  HIBOU, grognon  :
Ouh ! Ouh ! Ouh !
 

NARRATEUR  :
Hélas, rien n’y fait !
Le coucou chante de plus belle
et le pauvre hibou ne ferme pas l’œil de la journée.
À la tombée de la nuit,
(Le soleil sort, la lune apparaît.)
Kiki s’arrête enfin, prêt à se reposer. (Le coucou sort.)
Mais ce soir, le hibou Bou a une idée :

 

BOU  LE  HIBOU  :
Chacun son tour,

 

NARRATEUR  :
s’amuse-t-il.

 

BOU  LE  HIBOU  :
Chantera bien qui chantera le dernier.

 

NARRATEUR  :
Bou ouvre un large bec et commence à ululer :

 

BOU  LE  HIBOU  :
OUH, OUH, OUH ! (
puis chantant faux)
Dans la forêt lointaine,
on entend le hibou...

 

KIK I  LE  COUCOU revenant sur l'écran  :
C’est toi, Bou ?

 

NARRATEUR  :
interrompt Kiki.

 

BOU  LE  HIBOU  :
Bien sûr que c’est moi !

 

NARRATEUR  :
répond le hibou.

 

KIKI  LE  COUCOU  :
Tu chantes faux !

 

NARRATEUR  :
se moque Kiki.

 

BOU  LE  HIBOU  :
— Pas du tout !

 

NARRATEUR  :
grogne le hibou.
Une deuxième fois, Bou se met à chanter :


BOU  LE  HIBOU, chantant faux  :
OUH,  OUH,  OUH !
Dans la forêt baleine,
on entend le bijou...


KIKI  LE  COUCOU  :
Quelle baleine ? Quel bijou ?


NARRATEUR  :
s’étonne le coucou.


BOU  LE  HIBOU  :
Silence !

NARRATEUR  :
crie Bou.

BOU  LE  HIBOU  :
Laisse-moi terminer !

 

NARRATEUR  :
Une troisième fois, le hibou ouvre le bec :


BOU  LE  HIBOU  :
OUH,  OUH,  OUH !
Dans la tarte à la crème,
on entend le vieux pou...





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement