THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LA DERNIÈRE POMME

conte de Vladimir Suteev

https://nukadeti.ru/skazki/vladimir_suteev

tous droits réservés
 

PERSONNAGES :

NARRATEUR

LIÈVRE

CORBEAU

HÉRISSON

OURS

pomme, pommier, sapin, lièvre, corbeau, hérisson, ours, ombres chinoises, théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes



Décors :

Un sapin à gauche. Un pommier à droite avec une pomme amovible.
Corbeau est en place dans le sapin).

 

NARRATEUR. - C'est la fin de l'automne. Les feuilles des arbres sont tombées depuis longtemps. Une seule pomme pend encore à une branche d'un pommier sauvage. Mais, qui est-ce que je vois arriver ? Oh, c’est Monsieur Lièvre qui sort de la forêt. Il voit la pomme tout de suite.

 

LIÈVRE. - Oh ! Quelle belle pomme ! Elle est jolie ! Elle est bien rouge ! Elle m’a l’air juteuse à souhait !… Mais comment l'obtenir ? Elle est beaucoup trop haute. Je ne pourrai jamais sauter aussi haut !

 

CORBEAU. - (Dans le sapin). Krra-krra !

 

LIÈVRE, s’adressant à Corbeau. - Hé Corbeau ! Sois sympa ! Attrape-moi la pomme qui est dans le pommier en face. S’il te plaît.


CORBEAU. - Krra-krra ! Pourquoi pas, Lièvre, pourquoi pas ? Mais, tu sais, je ne partage pas...

NARRATEUR. - Le corbeau s’envole donc de son sapin jusqu’au pommier et il cueille la pomme. Seulement, la pomme est trop lourde pour son bec : elle tombe. (La pomme tombe et reste au sol).

 

LIÈVRE. - Merci, gentil Corbeau, merci ! (Le lièvre s’approche de la pomme. Elle se met à gigoter).

 

HÉRISSON, voix off. - (Il siffle).

 

LIÈVRE. - Que s'est il passé ? (La pomme sort du sol. Elle est sur le dos de Hérisson). Oh ! Mais c’est mon ami Hérisson. Ohé, Hérisson, comment vas-tu ? Au cas où tu ne le saurais pas, tu as pris ma pomme !

 

HÉRISSON. - Non, Lièvre, je ne te crois pas. C'est ma pomme. Elle est tombée de l’arbre et je l'ai attrapée.

 

LIÈVRE, s’approchant de Hérisson. - Ça suffit ! Je t’ai assez entendu ! Maintenant, donne-moi ma pomme ! C’est moi qui l’ai trouvée en premier !

 

CORBEAU, volant vers Lièvre et Hérisson. - Krra-krra ! Vous discutez pour rien, tous les deux ! C'est ma pomme, je l'ai cueillie pour moi tout seul.

 

NARRATEUR. - La pomme est bien trop belle. La pomme sent beaucoup trop bon. Dans ces conditions, personne ne peut tomber d'accord. La bagarre semble inévitable… Mais… Qui est-ce qui vient ? Oh ! C’est l’Ours Mika Ivanovitch, le sage !

 

OURS MIKA. - Que se passe-t-il ? Pourquoi vous disputez-vous ?

 

LIÈVRE. - Ours, j’avais vu une pomme.

 

CORBEAU. - Mika, j’ai voulu cueillir la pomme mais elle est tombée par terre.

 

HÉRISSON. - Cher Ivanovigtch, la pomme est tombée sur mon dos.

 

LIÈVRE. - Toi, Mika Ivanovitch, tu es le plus grand, le plus intelligent de la forêt.

 

CORBEAU. - Juge-nous avec sagesse, s’il te plaît !

 

HÉRISSON. - À qui décernes-tu cette pomme ? Parle et nous obéirons.

 

OURS MIKA. - Doucement ! Doucement les amis ! Vous parlez trop vite ! D’abord : qui a trouvé la pomme ?

 

LIÈVRE. - C’est moi, Grand Ours, c’est moi !

 

OURS MIKA. - Bien Lièvre ! Bien ! Qui peut me dire qui a cueilli la pomme ?

 

CORBEAU. - Krra-krra ! C’est moi, Grand Ours, c’est moi ! Krra-krra !

 

OURS MIKA. - Bien Corbeau ! Bien ! Je commence à y voir un peu plus clair. Qui peut me dire qui a attrapé la pomme ?

 

HÉRISSON. - C’est moi, Grand Ours, c’est moi !

 

OURS MIKA. - Je vois, je vois. Tout va bien, tout va bien ! Vous n’avez rien fait de mal... chacun de vous devrait recevoir une pomme …

 

LIÈVRE. - Mais, Grand Ours, il n'y a qu'une pomme !

 

CORBEAU. - Krra-krra ! Oui, Grand Ours… et nous sommes trois !

 

HÉRISSON. - Enfin, Grand Ours, il n’y a qu’une pomme et nous sommes trois ! Il manque deux pommes !

 

OURS MIKA. - Mais non, mais non, il ne manque rien. C’est très simple, mes amis : partagez ! Coupez cette pomme en parts égales, et laissez chacun en prendre un morceau pour lui-même.

 

LIÈVRE, CORBEAU, HÉRISSON, à l’unisson. - Merci, Mika Ivanovitch, merci mille fois !

 

LIÈVRE. - Pour Mika, hip hip hip…

 

CORBEAU, HÉRISSON, à l’unisson. - Hourra !

 

NARRATEUR. - Le Hérisson partage la pomme (La pomme disparaît dans le sol et Hérisson distribue des morceaux imaginaires).

 

HÉRISSON, à Lièvre. - Tiens, mon ami, c’est pour toi. Tu es servi en premier car tu as vu la pomme en premier.

 

LIÈVRE. - Merci, Hérisson, merci beaucoup.

 

HÉRISSON, à Corbeau. - Tiens, mon ami, régale-toi. Tu as droit à la deuxième part parce que c’est toi qui as détaché la pomme de sa branche.

 

CORBEAU. - Merci, Hérisson, merci mille fois.

 

HÉRISSON. - Je garde le troisième morceau car c’est moi qui ai ramassé la pomme. (À l’Ours). J’ai gardé le meilleur pour la fin. Mika Ivanovitch, le quatrième morceau est pour toi.

 

OURS. - Mais, Hérisson, mon ami, je n’ai rien fait pour mériter ce morceau de pomme. Je n’ai pas vu la pomme, je n’ai pas cueilli la pomme et je n’ai pas ramassé la pomme.

 

HÉRISSON. - C’est vrai, Mika, c’est vrai. Mais tu mérites ce quart de pomme car tu as tous réconciliés et tu nous as transmis un peu de ta sagesse.

 

NARRATEUR. - Alors, tout le monde mange son morceau de pomme, et tout le monde est content, car l'Ours a jugé avec sagesse et per-spi-ca-ci-té (marquer chaque syllabe).


FIN


     Il y a pas mal de temps, j'avais trouvé sur le Net russe (merci les traducteurs en ligne), la planche d'ombres que voici :


pomme, pommier, sapin, lièvre, corbeau, hérisson, ours, ombres chinoises, théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes

 

     J'ai mis beaucoup plus de temps pour trouver le texte que j'ai traduit à ma façon.
 

pomme, pommier, sapin, lièvre, corbeau, hérisson, ours, ombres chinoises, théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes
https://u-skazki.com/blog/tenevoy-teatr-dlya-detey-istoriya-vozniknoveniya-raznovidnosti-personazhi/

 


 

 
 



Créer un site
Créer un site