THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

UNE GALETTE DE PAIN D'ÉPICE




conte Russe


écrit et mis en ombres par Nicolas AUBERT

décembre 2013

Décor : un intérieur avec un four.

maison, décor en ombres chinoises theatre d`ombres silhouettes marionnettes

 

NARRATEUR. - Il était une fois un vieil homme et une vieille femme qui habitaient dans une maison du grand Nord. Un jour, le vieux dit à sa femme :

VIEIL HOMME. - Ma chérie, ma douce, pourrais-tu nous faire une bonne galette comme celles que tu nous faisais lorsque nous étions de jeunes mariés ?

VIEILLE FEMME. - Je voudrais bien, ma foi. Mais je n'ai plus de farine, je crois.

VIEIL HOMME. - Oh, pour ça, il doit bien avoir quelques grains de blé qui traînent... Cherche un peu : dans les vieux sacs, dans le grenier, au fond des pots dans le buffet...

      (La vieille femme va et vient dans la pièce).
 

VIEILLE FEMME. - Tu avais raison, j'ai trouvé quelques grains de blé. Il y en avait même dans mon chignon. J'en ai bien deux poignées. J'écrase les grains... je pétris la farine avec de la crème aigre... j'ajoute du bon beurre... je forme ma galette... je la dore avec du jaune d’œuf... je la mets au four...

VIEIL HOMME. - Allons faire un tour en attendant qu'elle cuise.

      (La lumière s'éteint puis se rallume).

VIEILLE FEMME. - Je sors la galette de pain d'épices du four... mais elle est brûlante.

VIEIL HOMME. - Mets-la donc à refroidir sur le bord de la fenêtre.

     (La lumière s'éteint. Changement de décor : la maison avec le chemin).
 

foret, maison décor en ombres chinoises theatre d`ombres silhouettes marionnettes
 

NARRATEUR. - C'est dommage pour nos petits vieux mais la galette de pain d'épices n'avait pas du tout l'intention de se faire manger. Elle décida de se sauver. Elle passa la porte, franchit le seuil, et se sauva sur la route.

     (Changement de décor : dans la forêt).
 

foret, décor en ombres chinoises theatre d`ombres silhouettes marionnettes


NARRATEUR. - En chemin, notre galette rencontra un lapin.

LAPIN. - Galette, jolie Galette
Aux formes rondelettes
Viens ici m'embrasser
Et je vais te manger.

GALETTE. - Tu veux me manger, polisson,
Écoute plutôt ma chanson :

Je suis la galette faite avec du blé
De la bonne crème, et de l’œuf doré.
Grand-Père et Grand-Mère, je les ai quittés
Et ça n'était pas pour me faire manger.
 

NARRATEUR. - Notre galette profita de la surprise pour quitter le lapin avant qu'il ait eu le temps de réagir. Plus loin, elle rencontra un loup.


LOUP. - Galette, jolie Galette
Aux formes rondelettes
Viens ici m'embrasser
Et je vais te manger.

GALETTE. - Tu veux me manger, polisson,
Écoute plutôt ma chanson :

Je suis la galette faite avec du blé
De la bonne crème, et de l’œuf doré.
Grand-Père et Grand-Mère, je les ai quittés
Et ça n'était pas pour me faire manger.
 

NARRATEUR. - Notre galette profita de la surprise pour quitter le loup avant qu'il ait eu le temps de réagir. Plus loin, elle rencontra un ours.


OURS. - Galette, jolie Galette
Aux formes rondelettes
Viens ici m'embrasser
Et je vais te manger.

GALETTE. - Tu veux me manger, polisson,
Écoute plutôt ma chanson :

Je suis la galette faite avec du blé
De la bonne crème, et de l’œuf doré.
Grand-Père et Grand-Mère, je les ai quittés
Et ça n'était pas pour me faire manger.
 

NARRATEUR. - Notre galette profita de la surprise pour quitter l'ours avant qu'il ait eu le temps de réagir. Plus loin, elle rencontra un renard.


      (Le renard tourne le dos à la galette).

GALETTE. - Renard, renard mignon,
Veux-tu entendre ma chanson ?

RENARD, se retournant. - Pourquoi pas ? Pourquoi pas ?

Jolie galette, chante-la moi.

GALETTE. - Je suis la galette faite avec du blé
De la bonne crème, et de l’œuf doré.
Grand-Père et Grand-Mère, je les ai quittés

Et ça n'était pas pour me faire manger.

RENARD. - Comment, qu'est-ce que tu dis ?
Je crois que je n'ai pas bien compris.
Approche-toi encore de moi
Que j'entende un peu mieux ta voix.
Je dois dire que depuis toujours
Je suis par nature un peu sourd.

GALETTE, très près du renard. - Je suis la galette faite avec du blé

De la bonne crème, et de l’œuf doré.
Grand-Père et Grand-Mère, je les ai quittés
Et ça n'était pas pour me faire manger.

RENARD. - J'ai entendu un peu ta voix
Et elle est bien jolie, je crois
Et si la chanson est pareille,
Viens la chanter à mon oreille.

GALETTE, sur la tête du renard. -
Je suis la galette faite avec du blé

De la bonne crème, et de l’œuf doré...

    (Le renard lève la tête et mange la galette).

RENARD. - Miam !

Tout est bien qui finit bien
Car maintenant je n'ai plus faim.


FIN
 


     Si je connaissais l'histoire de Roule Galette et celle du Petit Bonhomme de Pain d'Épices, je n'ai pas fait le rapprochement lorsque j'ai découvert la planche d'ombres de l'histoire. Quel était ce ballon, cette lune avec un oeil, une bouche et un nez ?

     Des traductions de mots pris sur des sites russes m'ont permis de le découvrir...

 


 

 

 


 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement