THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

PETIT  RATON  LAVEUR

raton laveur, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
Dover publications inc.
 

MAMAN RATON,

BÉBÉ RATON,

PORC-ÉPIC,

MOUFFETTE,

LAPIN.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton Laveur était petit, mais courageux. Une fois, sa maman lui a dit :

 

MAMAN RATON. - Aujourd'hui, la lune sera pleine et lumineuse. Bébé Raton, peux-tu aller seul à l'étang bleu et apporter des écrevisses à dîner ?

 

raton laveur, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
Dover publications inc.


BÉBÉ RATON. - Oui, bien sûr, Maman Raton ; je vais attraper des écrevisses comme tu n'en as jamais mangées.

 

NARRATEUR. - Le petit raton laveur était petit, mais courageux. La nuit, la lune se leva, grande et lumineuse.

 

MAMAN RATON. - Il est temps, Bébé Raton, va jusqu'à l'étang. Tu verras un grand arbre qui est tombé et qui enjambe l'étang. Passe de l'autre côté. C'est le meilleur endroit pour attraper des écrevisses.

 

NARRATEUR. - À la lumière de la lune, Bébé Raton a entrepris son voyage. Il était tellement content ! Tellement fier ! Le voilà ... Il est allé dans la forêt, tout seul, pour la première fois de sa vie ! Au début, il a marché lentement, puis un peu plus vite, et enfin, en sautillant. Bientôt le Petit Raton laveur est entré dans une forêt épaisse. Là reposait Vieux Porc-Épic. Il était très surpris de voir Bébé Raton dans la forêt sans sa mère.

porc epic, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
Dover publications inc.
 

PORC-ÉPIC. - Où vas-tu tout seul, Bébé Raton Laveur ?

 

BÉBÉ RATON. - Je n'ai pas le temps de te répondre, Vieux Porc-Épic. Je vais attraper des écrevisses pour le dîner.

 

PORC-ÉPIC. - Tu n'as pas peur de moi, Petit Raton laveur ? Tu sais que j'ai de belles aiguilles pointues et longues. Je pourrais te piquer !

 

BÉBÉ RATON. - Je n'ai pas peur de toi, Vieux Porc-Épic. Je suis petit, mais courageux.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton est allé plus loin avec la lumière d'une lune brillante. Au début, il a marché lentement, puis un peu plus vite, et enfin, en sautillant. Bientôt, il est parvenu à une clairière verte. Il y avait la Jolie Mouffette. Elle a également été surprise de voir Bébé Raton seul dans la forêt sans sa maman.
 

moufette, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, freemolu
Dover publications inc.

 

MOUFFETTE. - Où vas-tu tout seul, Bébé Raton Laveur ?

 

BÉBÉ RATON. - Je n'ai pas le temps de te répondre, Jolie Mouffette. Je vais attraper des écrevisses pour le dîner.

 

MOUFFETTE. - Tu n'as pas peur de moi, Petit Raton laveur ? Tu sais que je peux vaporiser un liquide avec une odeur insupportable, et tout le monde s'enfuit.

 

BÉBÉ RATON. - Je n'ai pas peur de toi, Jolie Mouffette. Je suis petit, mais courageux.

 

NARRATEUR. - Arrivé près de l'étang, Bébé Raton Laveur a vu Tolstoï le lapin. Le gros lapin était endormi. Il a ouvert un œil et a sauté.

lapin, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
Dover publications inc.
 

LAPIN. - Oh, tu m'as fait peur ! Où vas-tu tout seul, petit raton laveur ?

 

BÉBÉ RATON. - Je n'ai pas le temps de te répondre, Tolstoï. Je vais attraper des écrevisses pour le dîner. C'est de l'autre côté de l'étang.

 

LAPIN. - Ooo-ooo ! Bébé Raton Laveur... et tu n'as pas peur de Lui ?

 

BÉBÉ RATON. - De qui devrais-je avoir peur, Tolstoï ? Dis-le moi, s'il te plaît...

 

LAPIN. - Je te parle de Celui qui est assis dans l'étang. J'ai peur de lui !

 

BÉBÉ RATON. - Eh bien, je n'ai pas peur !

 

NARRATEUR. - Enfin le Petit Raton laveur a vu un grand arbre jeté en travers de l'étang.

 

BÉBÉ RATON. - Ici, je dois y aller. Et là, de l'autre côté, je vais attraper des écrevisses.

 

NARRATEUR. - Le petit raton laveur a commencé à traverser l'arbre de l'autre côté de l'étang. Il était courageux, mais pourquoi a-t-il rencontré Tolstoï le lapin ? Il ne voulait pas penser à qui se trouve dans l'étang, mais il ne pouvait pas s'en empêcher.

Il s'est arrêté et a regardé. Quelqu'un était assis dans l'étang ! C'était Lui ! Il était assis là et regardait le raton laveur au clair de lune. Bébé Raton n'a pas montré qu'il avait peur. Il a fait une grimace. L'autre, dans l'étang, a fait de même.

Le petit raton laveur s'est retourné et a couru de toutes ses forces. Il a couru si vite devant le lapin Tolstoï qu'il l'a encore effrayé. Alors il a couru, couru sans s'arrêter, jusqu'à ce qu'il aperçoive Jolie Mouffette.

 

MOUFFETTE. - Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est ?

 

BÉBÉ RATON. - Là, dans l'étang, Quelqu'un est assis au fond de l'eau ! Je ne peux pas passer !

 

MOUFFETTE. - Veux-tu que je parte avec toi et que je Le chasse ?

 

BÉBÉ RATON. - Oh non, non ! il ne faut pas faire ça !

 

MOUFFETTE. - Très bien, alors. Prends une pierre avec toi. Et montre à Celui qui est au fond de l'étang que tu as une pierre. Il aura peur, Il s'enfuira et tu pourras pêcher tes écrevisses.

 

BÉBÉ RATON. - Merci pour ce bon conseil, Jolie Mouffette.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton voulait ramener ses écrevisses à la maison. Alors il prit la pierre et retourna à l'étang.

 

BÉBÉ RATON. - Peut-être qu'Il est déjà parti ! Non, Il ne s'en est pas allé ! Il est là, assis dans l'étang.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton n'a pas montré qu'il avait peur. Il a élevé la pierre au-dessus de sa tête. Celui qui était assis dans l'étang a fait de même. Bébé Raton Laveur était courageux, mais il était petit. Il a couru à toute vitesse. Il a couru, a couru sans s'arrêter, jusqu'au vieux porc-épic.

 

PORC-ÉPIC. - Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est ?

 

BÉBÉ RATON. - Il y a Quelqu'un qui est assis dans l'étang. J'ai pris une grosse pierre pour Lui faire peur mais lui aussi en avait une...

 

PORC-ÉPIC. - Eh bien, alors prends un bâton avec toi. Retourne à l'étang et montre-lui que tu as un gros bâton. Il aura peur, il s'enfuira et tu pourras pêcher tes écrevisses.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton Laveur voulait ramener ses écrevisses à la maison. Alors il a pris un bâton et il est retourné à l'étang.

 

BÉBÉ RATON. - Peut-être qu'Il a eu le temps de partir... Non, il n'est pas parti ! Il est encore dans l'étang.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton Laveur n'a pas attendu. Il a levé son gros bâton et il lui a fait faire des moulinets. Mais la Chose, dans l'étang, avait aussi un bâton. Le petit raton laveur a laissé tomber son bâton et a couru. Il s'est échappé, a fui. Il a dépassé le lapin Tolstoï, dépassé la Jolie Mouffette, dépassé le Vieux Porc-Épic, jusqu'à la maison même.

 

BÉBÉ RATON. - Maman Raton, il y a quelqu'un qui est assis au fond de l'étang. Je voulais tellement aller à la pêche aux langoustes seul ! Je voulais tellement les ramener à la maison pour le dîner !

 

MAMAN RATON. - Et tu les ramèneras ! Je vais te dire quoi faire, Bébé Raton Laveur. Retourne à l'étang, mais cette fois, ne fais pas de grimace, ne prends pas de pierre et ne prends pas de bâton !

 

BÉBÉ RATON. - Qu'est-ce que je suis supposé faire ?

 

MAMAN RATON. - Juste sourire ! Va sourire à Celui qui est assis dans l'étang.

 

BÉBÉ RATON. - Et rien de plus ? En es-tu sûre ?

 

MAMAN RATON. - C'est tout, j'en suis sûre.

 

NARRATEUR. - Le petit raton laveur était courageux, et sa mère était sûre. Il est retourné à l'étang.

 

BÉBÉ RATON. - Peut-être qu'Il est parti enfin ! Non, il ne l'a pas fait ! Il est encore dans l'étang.

 

NARRATEUR. - Bébé Raton Laveur s'est forcé à s'arrêter. Puis il s'est forcé à regarder dans l'eau. Puis il s'est forcé à sourire à celui qui était assis dans l'étang. Et Celui qui était assis dans l'étang lui a rendu son sourire ! Le petit raton laveur était si ravi qu'il s'est mis à rire. Et il lui semblait que Celui qui était assis dans l'étang riait comme les ratons laveurs quand ils s'amusent.

 

BÉBÉ RATON. - Il veut être ami avec moi ! et maintenant je peux aller de l'autre côté.

 

NARRATEUR. - Et il a couru à travers l'arbre. Là, sur la rive de l'étang, Bébé Raton Laveur a commencé à attraper des écrevisses. Bientôt, il en avait autant qu'il pouvait en porter. Il a couru sur l'arbre qui enjambait l'étang. Cette fois le petit raton laveur a fait un signe à Celui qui était assis dans l'étang. Il s'est précipité chez lui de toutes ses forces, tenant fermement ses écrevisses.

 

BÉBÉ RATON. - Maman Raton, maintenant je peux aller tout seul à l'étang, quand tu voudras ! Je n'ai plus peur de celui qui est assis dans l'étang.

 

MAMAN RATON. - Je sais, mon Bébé.

 

BÉBÉ RATON. - Il n'est pas mal du tout, Lui qui est assis dans l'étang !

 

MAMAN RATON. - Je sais, mon Bébé.

 

BÉBÉ RATON. - Dis-moi, Maman Raton : qui est-ce dans l'étang ?

 

MAMAN RATON, riant. - Mon Bébé, mon Bébé, ce n'est que ton reflet.

 

FIN


 
 



Créer un site
Créer un site