THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

BLANCHE  NEIGE

     Sur le même site, on trouve des décors pour cette pièce d'ombres. Ils sont prévus pour être peints à l'encre délavée sur l'écran.

La maison des nains :

 
La salle à manger :
 


La chambre à coucher :
 


Blanche neige dans son cercueil de verre :

ACTE  I



SCÈNE  I


La reine, le miroir.

Décor : une pièce d'intérieur, le miroir d'un côté de l'écran.


miroir décor en théâtre d`ombres ombre chinoise silhouette marionnette
 
NARRATEUR. - Il était une fois une reine (La reine entre sur l'écran, vers le miroir.) qui était la plus belle des femmes. Chaque matin, elle interrogeait son miroir magique et le questionnait sur sa beauté :
 
REINE. - Miroir, gentil miroir, dis-moi qui est la plus belle au pays.
 
NARRATEUR. - Et le miroir lui répondait :
 
MIROIR. - Reine, ô ma reine, vous êtes la plus belle au pays.
 
NARRATEUR. - La reine était contente car le miroir était magique et il ne pouvait pas mentir. Pourtant, un jour...
 
REINE. - Miroir, gentil miroir, dis-moi qui est la plus belle au pays.
 
MIROIR. - Reine, ô ma reine, vous êtes belle, très très belle... mais Blanche Neige est mille fois plus belle encore.
 
REINE. - Comment ? Blanche Neige, ma belle-fille ? C'est impossible. Elle a la peau si blanche qu'on croirait qu'elle est tout le temps malade. Elle a les cheveux si noirs qu'on dirait du charbon. Ses lèvres sont d'un rouge affreux... Et puis quoi, elle n'a pas dix-huit ans... C'est encore une enfant... Allons, miroir, soyons sérieux, dis-moi qui est vraiment la plus belle au pays !
 
MIROIR. - Reine, ô ma reine, on vante votre beauté dans le monde entier. Jamais le monde n'a vu reine plus belle que vous... mais je ne peux pas mentir et je dois vous dire Blanche Neige est mille fois plus belle encore.
 
REINE. - C'en est trop ! Mon ancien mari a eu la bonne idée de me laisser son royaume à sa mort et voilà que le cadeau est empoisonné : sa fille est devenue plus belle que moi. Mais je sais ce qu'il me reste à faire : (Elle appelle.) Serviteur ! Serviteur ! Viens à moi !

 
SCÈNE  II

La reine, le chasseur.

 
 
CHASSEUR, entrant. - Vous m'avez fait demander, ma reine ?
 
REINE. - Oui, mon cher serviteur. J'ai un travail délicat à te confier.
 
CHASSEUR. - Parlez, ma reine... et j'obéirai.
 
REINE. - Tu vas emmener Blanche Neige dans la forêt et là, tu la tueras !
 
CHASSEUR. - Comment, ma reine ? Blanche Neige, la princesse ?
 
REINE. - Tu as parfaitement compris : Blanche Neige. Et pour preuve de sa mort, tu me rapporteras son coeur. Va, et ne me déçois pas.

     (Le chasseur sort. La lumière s'éteint. Changement de décor.)



 
ACTE  II


SCÈNE  I


Le chasseur, Blanche Neige.

Décor : forêt suggérée par un arbre de chaque côté de l'écran.


 
     (Blanche Neige entre, suivie par le chasseur. Elle fredonne un air connu. Elle s'arrête. Le chasseur, couteau à la main s'approche d'elle lentement. Blanche Neige se retourne, le voit et crie.)

 
BLANCHE  NEIGE. - Aaaah ! Que fais-tu ? (Changement pour la silhouette à genoux.) Pitié, mon ami, pitié.
 
CHASSEUR. - Non, c'est à vous d'avoir  pitié de moi, Princesse. La reine m'a ordonné de vous tuer et de lui rapporter votre coeur. Mais je ne veux pas... je ne peux pas le faire. Sauvez-vous, Princesse, sauvez-vous ! (Blanche Neige -changement : debout- se sauve et disparaît de l'écran. Une biche arrive derrière le chasseur. Il se retourne et la voit.) C'est le coeur d'une biche que j'apporterai ce soir à la reine. (La biche sort, il la suit.)

 
SCÈNE  II


Blanche Neige, les Nains.


 
NARRATEUR. - Blanche Neige s'enfuit (On voit Blanche Neige traverser rapidement l'écran en entrant du côté par lequel le chasseur est sorti.) et elle rencontra des personnages extraordinaires : sept nains. (Les nains entrent, face à Blanche Neige.)
 
 
NAIN. - Qui es-tu, jeune fille ? Et pourquoi cours-tu ainsi ?
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement