THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

CARABOSSE ET LE COURRIER DU CŒUR

ombromanie, personnages, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k935771w/f53.image
 

 avril 2015

Nicolas AUBERT

Texte et ombres libres de droits.




Baba Yaga
par Victor Effendi Bertrand
 

PERSONNAGES :

CARABOSSE

BABA YAGA, dite BABA
RIQUET À LA HOUPPE
HUPPE
MARQUIS DE CARABAS
AIGLE
MARCHAND DE JOURNAUX
ÂNE
SPORTIF

OURS
POMPIER DE NANTERRE
PINGOUIN


Décor : un intérieur. Des rideaux peuvent suffire.


carabosse, sorcière, femme, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette

BABA. - Mais pourquoi es-tu énervée comme ça, Carabosse ?

CARABOSSE. - C'est facile à expliquer, Baba. J'ai répondu à des annonces sur Internet et j'attends mon premier rendez-vous...

BABA. - Ah oui, et qui dois-tu rencontrer, Carabosse ?

CARABOSSE. - Je vais recevoir un prince charmant.

BABA. - Un prince charmant ?

CARABOSSE. - Oui, Baba, un prince charmant, un vrai de vrai. Il m'a même montré son blason et ses lettres de noblesse...

BABA. - La prochaine fois, demande-lui plutôt sa photo... (On frappe à la porte). Voilà ton rendez-vous. Je me sauve. À plus tard. Je te souhaite bonne chance.

CARABOSSE, troublée. - Ah ? Oui ? Merci, Baba !

     (Baba sort. Riquet à la houppe entre).
 

riquet à la houppe, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette


RIQUET, à Carabosse. - Bonjour, Mémé ! Tu ne saurais pas où je pourrais trouver la magnifique jeune fille qui a répondu a mon annonce.

CARABOSSE. - Je pense que vous avez dû vous tromper d'adresse, monsieur.

RIQUET. - Non, pas du tout, c'est la bonne adresse, j'en suis certain. Je cherche la superbe créature qui m'a donné rendez-vous ici, la mystérieuse Fleur de Printemps !

CARABOSSE. - Et vous, vous êtes qui ?

RIQUET, prétentieux. - Comment ? Moi ? Qui je suis ? Oser me demander qui je suis !? À moi ! Mais, madame, je suis le prince Riquet à la houppe, moi. Et vous, qui êtes-vous ? Vous êtes l'arrière-grand-mère de la jeune fille que je dois rencontrer ?

CARABOSSE, en colère. - Puisque vous voulez tout savoir, Fleur de Printemps, c'est moi !

RIQUET. - Vous plaisantez ou quoi ? Vous êtes une véritable antiquité. Vous avez passé une annonce mensongère, madame !

CARABOSSE. - Ah ! C'est trop fort ! Parce que vous, vous êtes peut-être un bel homme, comme vous l'avez écrit dans votre annonce ?

RIQUET. - Au moins, je n'ai pas trois-mille-cinq-cents ans, moi !

CARABOSSE. - Ah non ! Trop, c'est trop ! Je n'accepterai pas de me faire insulter par un homme qui ressemble à une huppe !

RIQUET. - Oui, et vous, vous ressemblez à un haricot flétri !

CARABOSSE. - Comment ! Vous êtes un malappris, monsieur ! Vous l'aurez voulu ! Sachez que je suis Carabosse, la sorcière !

RIQUET, se moquant. -
     Sorcière,
     Tête en l'air,
     Langue de vipère,
     Tu ressembles à ma grand-mère,
     Tralalalalère...


CARABOSSE. - Abracadabri, abracadabru, abracadabro, abracadabra, vilain prince, transforme-toi ! (Riquet se transforme en huppe qui quitte l'écran). Ainsi, méchant prince, tu n'étais qu'une huppe couronnée !... Bon débarras !
 

huppe, oiseau , ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette


BABA, apparaissant soudain à côté de Carabosse. - Alors, il était mignon ?

CARABOSSE. - Il était laid comme un pou, tu veux dire !

BABA
. - Et qu'est-ce qu'il est devenu, ce cher prince ?

CARABOSSE. - Il a volé vers de nouvelles aventures.

     (On frappe à la porte).

BABA. - Voilà quelqu'un. Je me sauve. À plus tard. Je te souhaite bonne chance. (Elle sort).
 

marquis de carabas, ombromanie, conte, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette


LE MARQUIS, entrant, voix tremblante. - Bonjour, jeune fille, je me présente, je suis le Marquis de Carabas et je voudrais voir...

CARABOSSE. - Vous venez voir Fleur de Printemps, je présume ?

LE MARQUIS. - Comment, vous voulez savoir si je fume ?

CARABOSSE. - Non ! Je vous demande si vous voulez voir Fleur de Printemps !

LE MARQUIS. - Comment ? Est-ce que j'ai pris ma brosse à dent ? Parlez plus fort, s'il vous plaît mademoiselle, je suis un peu dur d'oreille...

CARABOSSE. - Et sans indiscrétion, vous avez quel âge ?


LE MARQUIS. - Oui, très chère, je prendrais bien du potage...

CARABOSSE. - Quel âge avez-vous ?

LE MARQUIS. - Non, je ne suis pas un loup garou !

CARABOSSE, à part. - Mais il est sourd comme un pot, cet homme. Je vais lui redonner sa grandeur d'antan : abracadabri, abracadabru, abracadabro, abracadabra, gentil marquis, transforme-toi ! (Le marquis se transforme en aigle.). Oh ! un aigle ! Il a fière allure ! (L'aigle sort, Baba entre).
 

aigle, ombromanie, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouette, marionnette


BABA. - Alors ? Ca s'est passé comment avec ce candidat ? Dis-moi tout, je veux tout savoir !

CARABOSSE. - Il était charmant, tout à fait charmant... mais...

BABA. - Mais quoi ?

CARABOSSE. - Il était trop vieux. Il n’entendait rien et je pense qu'il était trop coquet pour mettre un appareil.
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement