THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LE CHIEN  CHERCHE  UN AMI
 

basset en théâtre d`ombres chinoises silhouette marionnette animal

dover publications inc.
 

texte de Nicolas AUBERT

 

libre de droits.

 

     Le thème de la saynète est présent dans un certain nombre de contes et de légendes. Même l'histoire de Saint Christophe suit le même principe : un personnage qui ne veut servir que l'être le plus puissant et qui ne craint personne.

     Le nombre de personnages est volontairement élevé. On pourra, bien sûr, retravailler le texte et en enlever ou, au besoin, en ajouter quelques uns...

 


PERSONNAGES :
NARRATEUR

LE CHIEN

LE PAPILLON

LA TAUPE

LE LEMMING

LE LAPIN

LE HARFANG

L'HERMINE

LE RENARD

LE CARCAJOU

LE LOUP

L'OURS

L'HOMME

 

     (La lumière s'allume. Le Chien vient au milieu de l'écran).

 

NARRATEUR. - Dans le Grand Nord, un Jeune Chien était seul au monde. Il ne savait même pas comment il s'appelait lui-même.

 

LE CHIEN. - Je suis seul au monde. Pourtant, je me souviens de la douce langue de ma maman et des coups de dents de mes frères et sœurs. J'ai besoin d'un ami. (Un papillon arrive en voletant). Papillon ! Papillon ! Veux-tu être mon ami ?

papillon insecte insecte en ombres chinoises théâtre d`ombres silhouettes marionnette 
ombre de Nicolas AUBERT, libre de droits
 

LE PAPILLON. - … (Il ne répond pas et sort de l'écran).

 

LE CHIEN. - Reviens, Papillon, reviens !

 
taupe en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouette marionnette
ombre de Nicolas AUBERT, libre de droits

 

LA TAUPE, sortant de terre. - Mais qui est-ce qui fait autant de bruit ? Allez ! Passez votre chemin !

 

LE CHIEN, à la Taupe. - Bonjour, toi. Comment t'appelles-tu ?

 

LA TAUPE. - Tu es bien sot si tu ne sais pas comment je m'appelle. Et bien, sache que je suis madame la Taupe.

 

LE CHIEN. - Bonjour, madame la Taupe. Veux-tu être mon amie ? Je suis seul au monde.

 

LA TAUPE. - C'est une bonne idée ! Suis-moi ! (La Taupe disparaît dans le sol).

 

LE CHIEN, s'approchant du trou. - Mais, où vas-tu, madame la Taupe. Je ne peux pas te suivre !

 

LA TAUPE, sortant sa tête du sol. - Et bien, alors, tant pis ! Adieu ! (Elle disparaît définitivement dans la terre).

 

LE CHIEN. - Non ! S'il te plaît ! Attends-moi ! Attends-moi !

 
lemming, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
dover publications inc.
 

LE LEMMING, arrivant en trottinant. Il chante sur l'air de « Sur la Route de Louviers ». -

     Un lemming vient à passer, (bis)

     Pour aller dans la forêt, (bis)

     Et il chantait (bis)

     Une chanson (bis)

     Et il chantait une chanson

     En cherchant des champignons...

 

LE CHIEN, s'approchant du Lemming. - Bonjour, toi ! Qui es-tu ?

 

LE LEMMING. - Je m'appelle Tonton Lemming, jeune Chien !

 

LE CHIEN. - Et bien, Tonton Lemming, veux-tu être mon ami ?

 

LE LEMMING. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE LEMMING. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer beaucoup plus gros que moi !

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ?

 

LE LEMMING. - Encore heureux que j'ai peur ! Crois-tu qu'on peut vivre ici si on ne fait pas un peu attention ?

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien !

 

LE LEMMING. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort. Le Lapin entre). 

lapin en théâtre d`ombres chinoises silhouette marionnette
dover publications inc.
 

LE LAPIN, chantant sur l'air de « À La Claire Fontaine ». -

     Tout au fond d'une grotte,

     Y' avait plein de navets,

     Des poireaux, des carottes,

     Des choux, du serpolet...

 

LE CHIEN, s'approchant du Lapin. - Bonjour, toi ! Qui es-tu ?

 

LE LAPIN. - Je m'appelle Oncle Lapin, jeune Chien !

 

LE CHIEN. - Et bien, Oncle Lapin, veux-tu être mon ami ?

 

LE LAPIN. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE LAPIN. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer le Harfang Blanc !

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Harfang Blanc ?

 

LE LAPIN. - Le Harfang Blanc est un oiseau. Il fonce sur toi, il t'attrape, et croque, il te mange... et tu ne t'es rendu compte de rien...

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec le Harfang Blanc puisqu'il est si fort que ça !

 

LE LAPIN. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 

LE CHIEN, appelant. - Harfang Blanc ! Harfang Blanc !

 
hibou, animal, silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free
dover publications inc.

 

LE HARFANG, arrivant en volant et se posant devant le Chien. - Bonjour, Jeune Chien, je suis le Harfang Blanc. Que me veux-tu ?

 

LE CHIEN. - Harfang Banc, Harfang Blanc, je voudrais être ton ami !

 

LE HARFANG. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE HARFANG. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer la Blanche Hermine.

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi une Blanche Hermine ?

 

LE HARFANG. - La Blanche Hermine est terrible. Si tu es au sol, elle s'approche de toi doucement, tout doucement. Tu ne la vois pas, tu ne l'entends pas... Et au moment où tu t'y attends le moins, craque, elle te croque !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec la Blanche Hermine puisqu'elle est si forte que ça !

 

LE HARFANG. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 
fouine belette en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouette marionnette
ombre de Nicolas AUBERT, libre de droits

 

L'HERMINE, entre en chantant sur l'air de « Nous N'Irons Plus Au Bois ». -

     J'ai la taille très fine,

     Je suis la Blanche Hermine.

     Je marche dans les bois...

 

LE CHIEN. - Bonjour, toi. Es-tu la Blanche Hermine ?

 

L'HERMINE. - Oui, Jeune Chien, la Blanche Hermine, c'est moi !

 

LE CHIEN. - Qu'est-ce que tu es belle, Blanche Hermine !

 

L'HERMINE. - Merci, Jeune Chien, je vois que tu as bon goût !

 

LE CHIEN. - Blanche Hermine, Blanche Hermine, je voudrais être ton ami !

 

L'HERMINE. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

L'HERMINE. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer le Renard Blanc.

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Renard Blanc ?

 

L'HERMINE. - Le Renard Blanc est terrible. Avec sa couleur, tu ne le vois pas, tu ne l'entends pas... Et au moment où tu t'y attends le moins, craque, il te croque !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec le Renard Blanc puisqu'il est si fort que ça !

 

L'HERMINE. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Elle sort).

 

LE CHIEN, appelant. - Renard Blanc ! Renard Blanc !

 renard en théâtre d`ombres ombres chinoises silhouette marionnette
ombre de Nicolas AUBERT, libre de droits
 

LE RENARD, arrivant. - Bonjour, Jeune Chien, je suis le Renard Blanc. Que me veux-tu ?

 

LE CHIEN. - Renard Blanc, Renard Blanc, je voudrais être ton ami !

 

LE RENARD. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE RENARD. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer Le Carcajou au Masque Blanc.

 
 
 



Créer un site
Créer un site