THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Carcajou au Masque Blanc ?

 

LE RENARD. - Le Carcajou au Masque Blanc est terrible. Il te saute dessus quand tu ne t'y attends pas et croc, et crac, il ne fait qu'une bouchée de toi !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec le Carcajou au Masque Blanc puisqu'il est si fort que ça !

 

LE RENARD. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 

LE CHIEN. - Ce n'est pas possible ! Ils ont tous peur de quelqu'un d'autre... Jamais je ne pourrai trouver un ami !

 
glouton, carcajou, ombre chinoise, theatre d`ombre, silhouette, marionnette
d'après une gravure du patrimoine
(http://urlz.fr/7B0n)
 

LE CARCAJOU, chantant sur l'air de « Ah, Les Crocodiles ». -

     Un Carcajou s'en allant à la guerre,

     Disait au-revoir à des petits bouts d' choux,

     Traînant ses pieds dans la neige légère,

     Il s'en allait pour combattre les loups.

 

LE CHIEN. - Bonjour, toi. Comment t'appelles-tu ?

 

LE CARCAJOU. - Jeune Chien, sache que je suis le Carcajou au Masque Blanc.

 

LE CHIEN. - Carcajou au Masque Blanc, Carcajou au Masque Blanc, je voudrais être ton ami !

 

LE RENARD. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE CARCAJOU. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer le Loup Arctique !

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Loup Arctique ?

 

LE CARCAJOU. - Le Loup Arctique est terrible. Il arrive face à toi, il ne se cache même pas. Il te court après pendant des heures, des jours... et à la fin... croc, il te mange !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec le Loup Arctique puisqu'il est si fort que ça !

 

LE CARCAJOU. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 
loup en théâtre d`ombres chinoises silhouettes marionnette
dover publications inc.
 

LE LOUP, arrive en chantant sur l'air de « Prom'nons-Nous Dans Les Bois ». -

     Prom'nous-nous dans les bois,

     Pour voir si le Loup y est pas.

     Si le Loup y était, il nous mangerait...

 

LE CHIEN. - Bonjour, toi. Comment t'appelles-tu ?

 

LE LOUP. - Jeune Chien, sache que je suis le Loup Arctique.

 

LE CHIEN. -  Loup Arctique Loup Arctique, je voudrais être ton ami !

 

LE LOUP. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

LE LOUP. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer l'Ours Polaire !

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Ours Polaire ?

 

LE LOUP. - L'Ours Polaire est terrible. Tu crois voir un tas de neige et, avant que tu aies pu faire quoi que ce soit, il se lève, il te donne un coup de patte et, croc, il te mange !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec l'Ours Polaire puisqu'il est si fort que ça !

 

LE LOUP. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 

L'OURS, arrive, en fredonnant sur l'air de Nounours de Bonne Nuit Les Petits ». -

     Pom, pom, pom, pom,

     Pom, pom, pom,

     Pom, pom...

 

LE CHIEN. - Bonjour, toi. Comment t'appelles-tu ?

 

L'OURS. - Jeune Chien, sache que je suis l'Ours Polaire.

 

LE CHIEN. - Ours Polaire, Ours Polaire, je voudrais être ton ami !

 

L'OURS. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

L'OURS. - Tais-toi ! Tais-toi ! Tais-toi ! Tu pourrais attirer l'Homme Du Froid !

 

LE CHIEN. - Comment ça ? Tu as peur ? C'est quoi un Homme Du Froid ?

 

L'OURS. - L'Homme Du Froid est terrible. Tu ne le vois pas, tu ne le sens pas. Tu entends une explosion et paf ! C'est fini pour toi !

 

LE CHIEN. - Alors, excuse-moi ! Je ne peux pas être ami avec toi. Je veux pouvoir jouer, aboyer... sans me soucier de rien ! Je veux être ami avec l'Homme Du Froid puisqu'il est si fort que ça !

 

L'OURS. - Eh bien, moi, je ne veux pas être ami avec un tel imbécile que toi ! (Il sort).

 
homme en ombre chinoise theatre d`ombres silhouettes free
dover publications inc.
 

L'HOMME, arrive sur l'écran. Il chante sur l'air de « Dans Une Tour De Londres ». -

     Là-bas sur la banquise, là-bas, là-bas,

     Là-bas sur la banquise,

     Il y a un igloo, il y a un igloo.

 

LE CHIEN. - Bonjour, toi. Qui es-tu ?

 

L'HOMME. - Je suis l'Homme Du Froid, Jeune Chien.

 

LE CHIEN. - Homme Du Froid, Homme Du Froid, je voudrais être ton ami !

 

L'OURS. - Mais bien sûr, Jeune Chien ! Je ne demande que ça !

 

LE CHIEN, aboyant. - Ouah ! Ouah ! Ouah ! Je suis fou de joie ! Ouah ! Ouah ! Ouah !

 

L'HOMME, en riant. - Continue, Jeune Chien, continue ! Si c'est un ami qui t'entend, tes aboiements le guideront jusqu'à nous. Si c'est un ennemi, il aura peur.

 

LE CHIEN. - Homme Du Froid, tu es vraiment un animal très courageux. Je serai toujours ton ami.

 

L'HOMME. - Alors, viens avec moi, Jeune Chien !

 

NARRATEUR. - C'est comme ça que Jeune Chien n'a plus jamais été seul.

 

FIN

 
     Pour les décors, deux sapins seront suffisants.
silhouette, marionnette, ombre chinoise, theatre d`ombres, free, sapin, décor
dover publications inc.

 
 
 



Créer un site
Créer un site