THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

LE KANCHIL  ET  LES  CROCODILES


d'après http://raf.dessins.free.fr/_animaux%20sauvages.htm
 
d'après un conte indonésien.


     (Le décor présentera la rive d'une rivière sur la droite, le reste suggérant la rivière elle même. Cette suggestion se fera par la présence des crocodiles et est induite par les dialogues).
 
rivage en ombres chinoises silhouette
http://www.images-pascale.eu/index.php?cat=jonast

(On pourra s'inspirer de ce décor pour réaliser l'île et le rivage.)

 
    (Des têtes de crocodiles sortiront de l'eau à certains moments de l'histoire, lorsqu'elles parleront et lorsque le Kanchil leur marchera dessus. Des décors et la silhouette du Kanchil sont disponibles sur :
 
     Le Kanchil se promène au bord de l'écran, sur la rive suggérée d'une rivière. Une partie de cette rive devra pouvoir être retirée afin qu'elle se transforme en île à la fin de l'histoire.)
 
 
KANCHIL. - Mais où sont-ils ? Où sont-ils ? Ce n'est pas possible, ils n'ont pas pu disparaître comme ça. (Une tête de crocodile apparaît). Mais où sont-ils ? C'est pourtant bien écrit sur le livre pour les touristes : sacs de voyage, sacs à main, valises... (Une deuxième tête de crocodile apparaît). Mais où sont-ils ? (Une troisième tête de crocodile apparaît).

CROCODILE 1. - Qu'est-ce que tu cherches ?
 
CROCODILE 2. - Oui, dis-le nous !
 
CROCODILE 3. - Allez, sois sympa, dis-le !
 
KANCHIL. - Ça y est, je les ai trouvés, toujours aussi vilains, toujours aussi écailleux, toujours aussi bêtes !

CROCODILE 1. - C'est qui, c'est qui ?
 
CROCODILE 2. - Oui, dis-le nous !
 
CROCODILE 3. - Allez, sois sympa, dis-le !
 
KANCHIL. - Mais c'est évident : les animaux les plus laids de la forêt, les plus bêtes, les plus abominables !
 
CROCODILE 1. - C'est qui, c'est qui ?
 
CROCODILE 2. - Oui, dis-le nous !
 
CROCODILE 3. - Allez, sois sympa, dis-le !
 
KANCHIL. - Bon, comme vous ne comprenez pas vite, je vous mettre sur la voie : ça commence par "Cro".
 
CROCODILE 1. - Des croche-pied !
 
CROCODILE 2. - Des croque-monsieur !
 
CROCODILE 3. - Des croquettes pour chat !
 
KANCHIL. - Mais non ! C'est plus bête, plus vilain, plus affreux. En plus de commencer par "Cro", il y a "di" dedans.
 
CROCODILE 1. - Ca ne serait pas un cro au domicile ?
 
CROCODILE 2. - Ou plutôt un cro difficile ?
 
CROCODILE 3. - Ou plutôt un cro qui dit que c'est facile !
 
KANCHIL. - Non, ce sont des crocodiles, et ça rime avec imbéciles !
 
CROCODILE 1. - Monsieur Kanchil est très spirituel.
 
CROCODILE 2. - Il est un peu fanfaron.
 
CROCODILE 3. - Et courageux... peut-être...
 
KANCHIL. - Allons, allons, ne vous fâchez pas, frères crocodiles. Vous êtes vilains et bêtes mais vous vivez dans la boue comme de vrais cochons... Vous avez plusieurs cordes à votre arc...
 
CROCODILE 1. - Il nous traite de cochons, maintenant.
 
CROCODILE 2. - Il nous a déjà traité de valises...
 
CROCODILE 3. - ...et de sacs à main.
 
KANCHIL. - Voyons, frères imbéciles... non, je veux dire... crocodiles. Tout le monde ne peut pas être aussi beau, élancé, fort, intelligent comme moi : le kanchil.
 
CROCODILE 1. - Et apparemment assez tendre sous la dent.
 
CROCODILE 2. - Les crocodiles sont patients.
 
CROCODILE 3. - Ne t'inquiète plus pour nous ; on t'attendra toujours à partir de maintenant.
 
KANCHIL. - Ouille ouille ouille. Autant de dents pour un pauvre petit Kanchil.
 
CROCODILE 1. - Non, pour un malappris qui nous traite d'imbéciles.
 
CROCODILE 2. - Viens nager avec les crocodiles.
 
CROCODILE 3. - Viens ici, mon ami, tu verras, c'est facile...

     (L'eau se met à monter. On pourra simplement faire descendre le décor de l'île ou enfoncer la rive. Le bord devient une rivière et le Kanchil est prisonnier. Il ne le sait pas encore).

 
KANCHIL. - Excusez-moi, frères, mais il faut laisser les kanchils avec les kanchils et les grenouilles, crapauds et autres cochonneries avec les grenouilles, crapauds et autres cochonneries.

CROCODILE 1. - Tu continues... très bien.

CROCODILE 2. - Tu préfères être mangé avec du ketchup, du chili ou de la mayonnaise ?

CROCODILE 3. - Tu ne peux pas venir me traiter de crapaud, de grenouille et de cochon... plus près... à l'oreille ?

KANCHIL. - Non, désolé les sacs à main. Il faut que je parte. (Il va pour faire demi-tour et s'aperçoit qu'il est prisonnier de l'île. On voit alors des têtes de crocodiles apparaître sur la partie de la rivière qui est libre).

CROCODILE 1. -  Tiens, maître des plus malins, on croirait que tu as des ennuis.

CROCODILE 2. - Comme tu ne veux pas venir jusqu'à nous, nous allons grimper sur l'île pour te rejoindre. Alors, tu as réfléchi ? Ce sera quoi : ketchup, chili ou mayonnaise ?

CROCODILE 3. - Oh, Kanchil, mon ami, je sens que je vais t'aimer... Tu m'as l'air tendre à souhait...

KANCHIL, à part. - Mais pourquoi est-ce que je me mets toujours dans des situations pareilles ? Pourquoi faut-il toujours que je me moque des plus forts que moi ? Comment faire ? Comment faire ?
 
CROCODILE 1. - Coucou, mon chéri, j'arrive...

CROCODILE 2. - C'est très gentil à toi, Kanchil de nous inviter au restaurant...

CROCODILE 3. - Alors, mon petit Kanchilouchou adoré, tu es prêt pour une petite bise ?
 
KANCHIL, à part. - Ca y est, j'ai trouvé quelque chose. (Tout haut). Très bien, qui va avoir l'honneur de commencer ? Qui est assez fou pour oser faire de moi le héros de la forêt
 
CROCODILE 1. - De quoi veux-tu parler, Kanchil ?
 
CROCODILE 2. - Ne nous prends pas pour des imbéciles, Kanchil.
 
CROCODILE 3. - Tu peux toujours dire ce que tu voudras... tu feras notre repas.
 
KANCHIL. - Oui, super, c'est une excellente idée pour des cornichons de votre espèce ! Qui c'est qui commence ? Qui veut mourir ? Toi ? Toi ? Toi ?
 
CROCODILE 1. - Comment ?
 
CROCODILE 2. - Comment ça ?
 
CROCODILE 3. - Comment ça, comment ça ?
 
KANCHIL. - Comment ça ? Vous ne savez pas que mon corps est empoisonné ? Ce matin, un buffle a bu une partie de l'eau de mon bain... Il est mort sur le coup.
 
CROCODILE 1. - Comment on... ?
 
CROCODILE 2. - Comment on va pouvoir... ?
 
CROCODILE 3. - Comment on va pouvoir te manger, alors ?
 
KANCHIL. - Si vous êtes assez nombreux, si chacun de vous ne mange qu'un petit morceau du kanchil, alors vous pourrez me manger.
 
CROCODILE 1. - Oui, mais on est combien ?
 
CROCODILE 2. - Tu sais compter, toi ? Ca commence par un... un... un...
 
CROCODILE 3. - Moi, je sais : un, deux, un, deux, un, deux...
 
KANCHIL. - Attendez, je vais vous compter. (Le kanchil saute sur le dos des crocodiles et les compte lorsqu'il passe dessus. Il arrive ainsi à atteindre l'autre rive). Un, deux, trois... Ca y est. Je crois que vous n'êtes pas assez pour me manger aujourd'hui.
 
CROCODILE 1. - Reviens demain.
 
CROCODILE 2. - On invitera des copains.
 
CROCODILE 3. - On t'attendra.
 
KANCHIL. - D'accord. Salut, les sacs à mains. (Il sort).
 
CROCODILE 1. - Je crois qu'on s'est fait avoir.
 
CROCODILE 2. - Je jure... mais un peu tard...
 
CROCODILE 3. - Qu'on ne m'y prendra plus.

 
FIN
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement