THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

PARIS,  SA  GLOIRE  ET  SES  RAYONS

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115.r=fragerolle?rk=21459;2

Ombres de Henri Callot

Poème de Desveaux-Vérité
Musique de Georges Fragerolle

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f7.item.r=fragerolle
 

Ordre des tableaux

Introduction
I. Lutèce
II. Sainte Geneviève
III. Les Normands
IV. Notre Dame
V. La Tour de Nesle
VI. La Cour des Miracles
VII. Étienne Marcel
VIII. Le Pré aux Clercs
IX. La Fronde
X. Les Porcherons
XI. Les Volontaires – Le Retour
XII. Apothéose

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f9.item.r=fragerolle

Introduction

Cœur de la Gaule antique et blonde,
PARIS est-ce assez d'une voix
Pour te chanter toi que le monde
Jalouse et chérit à la fois ?

I. 
Lutèce

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f13.item.r=fragerolle

Une île est ton berceau, fleur sauvage du fleuve
Aux bords couverts d'après forêts,
Et le cri retentit de l'auroch qui s'abreuve
Dans les joncs où tu disparais.

À la brise de Mai, Lutèce, la voix claire
De tes pêcheurs prend son essor ;
L'autan noir hurle aux bois sa neigeuse colère :
C'est le chasseur qui chante encor.

II. Sainte Geneviève

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f15.item.r=fragerolle

Mais à l'horizon les hordes d'Attila
Incendiant l'azur font surgir l'épouvante.
C'en est fait de Paris, ville à peine vivante ;
Son peuple s'enfuit. Une vierge est là :
Geneviève aux doux nom, à la voix émouvante ;
Elle invoque le ciel et, timide servante,
Sauve la cité des hordes d'Attila.

III. Les Normands

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f17.item.r=fragerolle

Aux rivages noirs, aux pays des brumes,
Larguez la voile au son du cor.
L'empereur Charlemagne est mort !
Normands, appareillez sur les écumes

Volez vers Paris ouvrir votre entaille,
Enfants du farouche aquilon.
Fais mugir tes buccins, Rollon ! (Chef viking)
Mais à te chasser la ville est de taille !

IV. Notre Dame

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f19.item.r=fragerolle

Dans Notre-Dame, en son honneur,
Sonne le carillon, sonneur,
Des cloches,
Des cloches !
Sonne pour la Grand' ville, o gai !
Fais vibrer dans l'azur de Mai
La brise !
La brise !
Sonnez, présagez les beaux jours,
Cloches, éveillez dans les tours
Leur âme !
Leur âme !
Sonnez, tintez o carillons !
Dispersez les noirs aquilons,
La neige !
La neige !
Sonnez, sonnez, cloches d'airain,
Pour le blé d'or, pour le raisin
De France !
De France !

V. La Tour de Nesle

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f21.item.r=fragerolle

Dans l'ombre n'est-ce pas du sang,
Au pied de la tour du silence ?
Qui que tu sois, tais-toi, passant,
Bouche close, fais diligence !
Éveillez-vous, gens qui dormez,
Priez Dieu pour les trépassés !

La tour de Nesle est un manoir
Où l'on entre par la grand porte ;
Mais combien, qu'on n'a pu revoir,
En sont sortis d'une autre sorte !
Éveillez-vous, gens qui dormez,
Priez Dieu pour les trépassés !

VI. La Cour des Miracles

Paris, sa gloire et ses rayons, pièce de théâtre d`ombres, silhouettes, marionnettes, ombres chinoises, georges fragerolle

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105511115/f23.item.r=fragerolle

La truandaille
A fait ripaille - ripaille
Quasimodo
Porte sa bosse dans le dos,
Or sans dispense,
Moi c'est ma panse,
Et de bon cœur,
Qui fait la nique à Monseigneur.


Au guet du diable
Frottons le râble le râble,
Quasimodo
Porte sa bosse dans le dos,
Archers de corde
Et de discorde,
Seront moulus,
Si bien qu'il n'y reviendront plus.



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement