THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

L'INFORTUNÉ  VOYAGEUR

1911

Lemercier
 de Neuville
dessins de Jean Kerhor.

Domaine public.

 


http://www.archive.org/stream/ombreschinoisesd00lemeuoft#page/n5/mode/2up

 

DÉCOR


Une cour d'auberge. Auberge à droite.
Grange à
gauche.
Clôture et porte charretière à jour.



COSTUMES


Labredouille, Costume d'aubergiste.
Nicolas, Costume de valet de ferme.

Le Voyageur, Chapeau mou, veston, puis costume de gendarme.
Tromboli, Costume de voleur, culotte courte, veste, chapeau mou.
Escopetto, Costume de voleur, culotte courte, veste, chapeau mou.
La Biquette, Costume de servante d'auberge.



PIÈCE EN UN ACTE


PERSONNAGES


LABREDOUILLE, aubergiste.
NICOLAS, domestique de Labredouille.

L'INFORTUNE  VOYAGEUR, voleur.
TROMBOLI, voleur.
ESCOPETTO, voleur.
LA BIQUETTE, servante d'auberge.




SCENE PREMIÈRE


LABREDOUILLE, NICOLAS, puis Le Voyageur.



Labredouille
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/072.pdf
 

LABREDOUILLE, sortant de l'auberge. - Dis donc, Nicolas ?

NICOLAS. - Notre maître ?

LABREDOUILLE. - Quelle heure est-il ?

NICOLAS. - Pas loin de midi, notre maître.

LABREDOUILLE. - À quoi que tu vois, tu n'as pas de montre.

NICOLAS - C'est vrai que je n'ai pas de montre, mais je vois ça à mon ventre. Il est toujours midi quand j'ai faim.

LABREDOUILLE. - Tu as peut-être raison. Voilà la voiture de Cocheville.

NICOLAS. - Elle va vous amener des voyageurs. (On entend des claquements de fouet et des sons de trompette.)

LABREDOUILLE, allant à la coulisse de gauche. - Voilà ! Voilà ! Messieurs les voyageurs. Entrez à l'auberge. (Un voyageur entre par la gauche.) Vous êtes seul ?


Le Voyageur
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/072.pdf
 

LE VOYAGEUR. - Oui, Monsieur !

LABREDOUILLE. - Nicolas, prends les bagages de Monsieur et porte-les au premier, au numéro deux.


NICOLAS. - Oui, notre maître.

LABRIDOUILLE. - Tu iras ensuite détacher les chevaux de la voiture.

NICOLAS. - Oui notre maître, je vais leur donner du foin. (Il sort avec la malle du voyageur.)

LABREDOUILLE, conduisant le voyageur dans l'auberge. - Venez, Monsieur, on se met à table tout de suite ! (Ils rentrent dans l'auberge.)



SCÈNE II


TROMBOLI, ESCOPETTO.

homme pirate en théâtre d`ombres silhouettes ombres chinoises marionnettes
Tromboli
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/072.pdf


TROMBOLI. - Psitt !

ESCOPETTO. - Psitt !


TROMBOLI. - Voilà bien l'auberge où nous a donné rendez-vous Antonio.

ESCOPETTO. - Ne l'appelle pas ainsi ! Tu sais bien qu'il ne veut pas d'autre nom que celui de l'infortuné voyageur,

TROMBOLI. - Il est arrivé ici, c'est certain. Il s'agit maintenant de savoir où est sa chambre. Allons à sa recherche et ne nous faisons pas surprendre.

ESCOPETTO. - Oh ! dans cette grande auberge, il est facile de se cacher.

TROMBOLI. - Et d'être surpris. Soyons prudents ! Moi, je me cacherai dans la grange.

ESCOPETTO. - Et moi, dehors, près de la porte ! Attention ! On vient, cachons-nous ! (Ils sortent.)



Escopetto
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/072.pdf


SCÈNE III


LA BIQUETTE et NICOLAS, sortant de l'auberge.


La Biquette
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/072.pdf


LA BIQUETTE. - Je viens de préparer la chambre du voyageur.

NICOLAS. - T'as rien oublié ?


LA BIQUETTE. - Ma fine non ! Je lui ai mis deux couvertures pour qu'il n'ait pas froid.

NICOLAS. - T'as bien fait ! Faut pas oublier non plus les chevaux.

LA BIQUETTE. - Je te crois ! Je vais leur donner l'avoine, toi, tu vas servir les voyageurs.

NICOLAS. - Pourquoi qu' tu n' les sers pas, toi ?

LA BIQUETTE. - Parce que j'aime bien mieux donner à manger aux chevaux.

NICOLAS. - À ton aise. (Il rentre dans l'auberge.)

LA BIQUETTE. - Tiens ! c'te bêtise ! Les bêtes d'abord ! (Elle rentre dans la grange et en sort aussitôt suivie par Tromboli.)




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement