THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

L’EORAPTOR ET L’ANKYLOSAURE

d’après Mesdemoiselles AUROY
1930

domaine public

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8887770/f99.image


ankylosaure, dinosaure, volcan, stégosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free
Ankylosaure

avivimus, dinosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free
Eoraptor


* * *
PERSONNAGES :

EORAPTOR

ANKYLOSAURE

La scène représente un champ.
Une grosse pierre à l'extrémité marquera le but.
Un arbre sera le point de départ de la course.


Course de dinosaures, ankylosaure, eoraptor, le lièvre et la tortue, pastiche, fable, ombres chinoises, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes

EORAPTOR, moqueur. - Où allez-vous donc si vite, Monsieur l’Ankylosaure ?(Scandant lentement les syllabes). Bre... lin, bre... lan, tout... dou... ce... ment…


ANKYLOSAURE, parlant très lentement. - Vous êtes un impertinent, Eoraptor, et vous avez tort de vous moquer de moi. Tenez, faisons un pari. Vous voyez cette fougère, là-bas, au bout du champ ? Faisons la course, je parie que j'arrive le premier.


EORAPTOR, riant. - Ah ! ah ! ah ! que vous êtes drôle, mon Compère ! Ah ! ah ! Ah !


ANKYLOSAURE. - Je vous assure, Eoraptor, que je parle sérieusement.


EORAPTOR. - Mais alors, mon pauvre Ankylosaure, vous êtes fou, complètement fou et vous ferez bien de vous soigner. Je connais justement une bonne tisane…


ANKYLOSAURE. - Je ne suis point fou et je vous répète que j'arriverai au but avant vous.


EORAPTOR. - Mais, ne savez-vous pas que, dans le pays, personne ne court aussi vite que moi ? Les lociraptors même ne peuvent m'attraper.


ANKYLOSAURE. - Et moi, je vous répète que j'arriverai le premier Allons, commençons la course. Partons de ce volcan. Un... deux... et trois !


     (Ils partent ; l’Ankylosaure avance lentement, l’Eoraptor s'arrête aussitôt).



EORAPTOR, parlant haut au public. - J'aurais l'air bien sot de me presser. Amusons-nous un peu. Une petite cabriole... Youp ! Sautons... roulons-nous dans l'herbe... Où en est l’Ankylosaure ? Oh ! il n'a pas avancé... Du train où il y va…


ANKYLOSAURE, moqueuse. - Amusez-vous bien, Eoraptor !


EORAPTOR, chantant. - (Air : Malborough s'en va-t-en guerre).
     Ankylosaure s'en va-t-en guerre,
     Mironton, mironton, mirontaine,
     Ankylosaure s'en va-t-en guerre,
     Ne sais quand arrivera (ter).
     Il arrivera-z-à Pâques
     Mironton, mironton, mirontaine,
     Il arrivera-z-à Pâques
     Ou à la Trinité (ter).

 

ANKYLOSAURE. - J'avance, j'avance !
 

EORAPTOR, au public, moqueur. - Il avance ! Il est encore à une distance incroyable du but ! J'ai encore le temps de lisser mes écailles. Cela me va bien, les écailles lissées (Il passe sa patte sur son museau). (Au public). Entre nous, n'est-ce pas que je suis un joli petit Eoraptor ?... Avec cela, où en est l’Ankylosaure ? Diable ! il avance cette fois. Courons, courons. (Il galope).


ANKYLOSAURE, touchant le but. - J'ai gagné ! J'ai gagné ! que vous avais-je dit ?


EORAPTOR, honteux. - Je suis parti trop tard…


ANKYLOSAURE. - Naturellement, et c'est bien là-dessus que j'avais compté ! Qu'en dites-vous, Monsieur l’Étourdi ? (Répétant les paroles de l'Eoraptor). L’Ankylosaure, bre... lin..., bre... lan... est arrivé avant l’ Eoraptor agile. Et je porte ma maison ! Et maintenant, Eoraptor, que me donnerez-vous pour avoir gagné le pari ?


EORAPTOR. - Je vous offre un bon déjeuner. Ah ! Ankylosaure, je ne me laisserai plus prendre. (Il chante. Air : La soupe aux choux).

     En s'amusant,
     Eoraptor a perdu la course ;
     Dorénavant,
     Il partira à temps.


RIDEAU



L’EORAPTOR et L’ANKYLOSAURE

Rien ne sert de courir ; il faut partir à point.
L’
Eoraptor et l’Ankylosaure en sont un témoignage.
Gageons, dit cel
ui-ci, que vous n'atteindrez point
Si tôt que moi ce but. Si tôt ? Êtes-vous sage ?
Repartit l'Animal léger.

Mon Compère, il vous faut purger
Sage ou non, je parie encore.
Ainsi fut fait : et de tous deux
On mit près du but les enjeux.
Ni de quel juge l'on convint.
Notre
Eoraptor n'avait que quatre pas à faire ;
J'entends de ceux qu'il fait lorsque prêt d'être atteint
Il s'éloigne des
Tyrannosaures, les renvoie aux calendes,
Et leur fait arpenter les landes.
Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
Pour dormir, et pour écouter
D'où vient le vent, il laisse
l’Ankylosaure
Aller son train de Sénateur.
Il part, il s'évertue ;
Il se hâte avec lenteur.
L’
Eoraptor cependant méprise une telle victoire ;
Tient la gageure à peu de gloire ;
Croit qu'il y va de son honneur
De partir tard. Il broute, il se repose,
Il s'amuse à toute autre chose
Qu'à la gageure. À la fin, quand il vit
Que l'autre touchait presque au bout de la carrière,
Il partit comme un trait ; mais les élans qu'il fit
Furent vains : l’
Ankylosaure eut la place première.
Eh bien, lui cria-t-
il, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l'emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?

 

D’après Jean de LA FONTAINE
 

ankylosaure, dinosaure, volcan, stégosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ankylosaurus_silhouette.svg
Ankylosaure, image libre de droits sous licence Wikimenia commons.

eoraptor, dinosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Eoraptor_Silhouette.svg?uselang=fr
Eoraptor, image libre de droits sous licence Wikimenia commons.

tyrannosaure, dinosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Tyrannosaurus_silhouette.jpg
Turaqnnosaure, Eoraptor, image libre de droits sous licence Wikimenia commons.

 
 

L’EORAPTOR ET L’ANKYLOSAURE

tyrannosaure, dinosaure en ombre chinoise, theatre d`ombres, silhouettes, marionnettes, free


 T. Rex


    L’Eoraptor considérant l’Ankylosaure qui marchait d'un pas tardif, et qui ne se traînait qu'avec peine, se mit à se moquer de lui et de sa lenteur. L’Ankylosaure n'entendit point raillerie, et lui dit d'un ton aigre, qu'il le défiait, et qu'il le vaincrait à la course, quoiqu'il se vantât fièrement de sa légèreté. L’Eoraptor accepta le défi. Ils convinrent ensemble du lieu où ils devaient courir, et du terme de leur course.


     Le T. Rex fut choisi par les deux parties pour juger ce différend. L’Ankylosaure se mit en chemin, et lEoraptor à dormir, croyant avoir toujours du temps de reste pour atteindre l’Ankylosaure, et pour arriver au but avant lui. Mais enfin il se rendit au but avant que lEoraptor fut éveillé. Sa nonchalance l'exposa aux railleries des autres Animaux. Le T. Rex, en Juge équitable, donna le prix de la course à l’Ankylosaure.

D’après ÉSOPE


     On pourra rapprocher cette saynète de celle du Lièvre et la Tortue dont elle est un pastiche : http://ombres-et-silhouettes.wifeo.com/le-lievre-et-la-tortue.php

et du Lièvre et du Hérisson : 
http://ombres-et-silhouettes.wifeo.com/le-lievre-et-le-herisson.php



 

 
 



Créer un site
Créer un site