THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

TILOUIS. - C'est très humide...

VERZYEUX. - Alors, tu en conclus quoi ?

TILOUIS. - J'en conclus... qu'on est perdus ?

VERZYEUX. - Non, nous sommes dans le ventre du Léviathan.

TILOUIS, apeuré. - Dans le... dans le... dans le...

VERZYEUX. - Oui, dans le !

TILOUIS. - Mais... mais... mais...

VERZYEUX. - Mais quoi ?

TILOUIS. - Comment on va sortir de là ?

VERZYEUX, regardant hors écran. - Regarde là-bas, j'aperçois un vaisseau. Il a l'air intact.

TILOUIS. - Mais... mais... mais... on m'en a déjà parlé. C'est... c'est...

VERZYEUX. - Oui, c'est le Vaisseau Fantôme ! Nous allons l'attaquer !

TILOUIS. - Comment ? Juste vous et moi ?

VERZEUX. - Oui, juste toi et moi.

TILOUIS. - Mais... mais... mais...

VERZYEUX. - Ah oui, et une chose encore...

TILOUIS. - Oui ?

VERZYEUX. - Fais-moi penser à te faire jeter aux requins le plus tôt possible. Tu es vraiment trop godiche.

LES PIRATES. - (Ils arrivent du côté où n'est pas censé être le Vaisseau Fantôme. Ils crient). À l'abordage !

 

     (Un squelette arrive du Vaisseau Fantôme. Il est balayé par les pirates qui sortent de l'écran).

 

VERZYEUX. - Tu vois, Tilouis, ce n'était pas bien difficile. Allons les rejoindre.

TILOUIS. - Attendez, maîtresse, j'ai quelque chose à aller chercher. (Il sort du côté opposé au vaisseau fantôme tandis que Verzyeux se dirige de l'autre côté).

 

Le rideau se baisse.

 

TABLEAU N° 5

 

Sur le pont du Vaisseau Fantôme.

 

(Binoclard entre, suivi de Nakunoeil).

 

BINOCLARD. - Arriver à s'échapper du Léviathan, je n'y crois pas !

NAKUNOEIL. - Oui, on a pu le traverser avec le Vaisseau Fantôme. Il ne s'est rendu compte de rien.

BINOCLARD. - C'est trop fantastique !

NAKUNOEIL. - Tu trouves ?

BINOCLARD. - Oui, Capitaine, je pense que nous avons eu beaucoup de chance, peut-être même trop de chance...

NAKUNOEIL. - Que veux-tu dire, explique-toi ?

BINOCLARD. - Autant de chance, ce n'est pas naturel... Quelque chose nous a aidés...

NAKUNOEIL. - Si tu avais bourlingué autant que moi, mon cher Binoclard, tu saurais que sur la mer on peut s'attendre à tout. Tiens, je vois Verzyeux et son singe savant qui s'approchent.

VERZYEUX, entrant. - Papa, j'aimerais que tu fasses jeter Tilouis aux requins.

NAKUNOEIL. - Et pourquoi ça, ma belle ?

VERZYEUX. - C'est qu'il est trop bête, trop mou, trop... trop ! quoi !

NAKUNOEIL. - C'est impossible, je viens de lui accorder ta main.

VERZYEUX. - Mais... papa... pourquoi ?

TILOUIS, arrivant. - Parce que, ma chère Verzyeux, ton père a tout perdu : son vaisseau, les superbes prises qu'il avait faites...

VERZYEUX. - Et alors ? Je ne comprends pas !

TILOUIS. - Dans le ventre du Léviathan, j'ai trouvé un énorme sac avec des diamants gros comme des oeufs d'autruche, de quoi s'acheter des vaisseaux, des châteaux, des terres...

BINOCLARD. - Des canons, de la poudre, des sabres, des coutelas, des...

VERZYEUX. - Bon, bon, j'ai compris. Je suis d'accord pour me marier avec Tilouis mais à une condition.

TILOUIS, BINOCLARD, NAKUNOEIL, ensemble. - Laquelle ?

VERZEUX. - Qu'il m'achète un vaisseau et son équipage. J'ai envie de manger une pieuvre géante...

TOUS. - Hourrah !

 

Rideau.

INDICATIONS TECHNIQUES

 

     Pour construire les ombres des bateaux, il vaudra mieux découper la structure coque/mâts/voiles et coller des bouts de ficelle pour suggérer les cordages.

     On pourra s'amuser à ajouter des squelettes et des combats pour la prise du Vaisseau Fantôme.

     Il reste possible d'écrire des suites à cette histoire : la chasse au Kraken, par exemple.























homme en theatre d`ombres ombres chinoises marionnettes paul eudel robinson free


homme en theatre d`ombres ombres chinoises marionnettes paul eudel robinson free

homme bandit pirate en theatre d`ombres ombres chinoises marionnettes paul eudel robinson free

 



Duval, Mathias, “Squelette de l'homme - face latérale,” Bibliothèque Numérique de l'Université d'Artois, accessed July 30, 2013, http://bibnum-bu.univ-artois.fr/items/show/184.


 
 
 



Créer un site
Créer un site