THÉÂTRE D'OMBRES ET DE SILHOUETTES

     "RACHAT" est un texte de théâtre d'ombres pour des acteurs évoluant derrière un écran. Il s'agit d'une adaptation de La Passion du Christ.


     Des décors en carton découpés sont projetés sur l'écran par une lanterne magique placée assez loin pour que l'ombre soit relativement claire et que les personnages situés entre l'écran et la source lumineuse apparaissent plus nettement.


     Pour jouer la pièce, il faudra bricoler une lanterne à l'aide d'un projecteur.


        Pour une adaptation en ombres traditionnelles, les images de la "Méthode Bernadette" nous ont semblé tout à fait parlantes :

    

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.du9.org/IMG/jpg/bernadette1.jpg&imgrefurl=http://www.du9.org/Methode-Bernadette-La&usg=__qfluA2caS6p3gStMUrfhs7c6Fpc=&h=636&w=450&sz=56&hl=fr&start=141&zoom=1&itbs=1&tbnid=xzxI5pBFLbEzLM:&tbnh=137&tbnw=97&prev=/images%3Fq%3Dsilhouettes%2Bbibliques%26start%3D140%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26gbv%3D2%26ndsp%3D20%26tbs%3Disch:1



RACHAT 

    Rachat est une pièce d'ombres chinoises publiée par Coeurs vaillants, âmes vaillantes de France, 31 rue de Fleurus, Paris 6ème.
    Il s'agit d'une pièce destinée à des acteurs jouant derrière un drap.
     Les décors sont donnés à la page : 
               http://ombres-et-silhouettes.wifeo.com/rachat2.php

     Le texte est donné tel quel.

INTRODUCTION


     Cette passion, conçue d'abord pour être jouée devant des enfants a eu auprès d'eux un très gros succès (Elle a été donnée pour la première fois par des novices Salésiens de la Navarre -Var.) Elle vient d'être très légèrement remaniée pour pouvoir être jouée par des enfants.

     Elle comprend en tout 29 rôles dont un certain nombre peuvent être doublés, ce qui permet de la jouer avec seulement 16 rôles, à condition de faire changer rapidement la coiffure ou un détail du costume.

     Sur ces 29 rôles, 16 sont muets (rôles mimés) ; parmi les 13 acteurs qui ont quelque chose à dire, plusieurs n'ont que quelques mots, un seul rôle est rééellement difficile : celui du Christ. Il vaudra mieux le confier à un enfant un peu plus âgé de 15 à 17 ans, par exemple un jeune dirigeant. Il y a en plus un Speaker, ou Lecteur, dont le rôle est de diriger le mouvement des acteurs et de lire (devant un micro s'il y en a un) le récit des faits et leur présentation ; ce rôle sera tenu de préférence par un jeune homme ou un adulte.

     Tous les détails d'aménagement et de matériel nécessaires pour la réalisation d'une pièce en Ombres Chinoises sont donnés dans le numéro de Janvier 1945 de "Educateurs" (Plus tard, ils feront probablement l'objet d'un fascicule.). Pour ceux qui n'auraient pas ce texte, nous rappelons en quelques mots le principe de ce système.

--- la salle est séparée de la scène par un écran de toile blanche de 3 à 5 mètres de long sur 2 à 3 mètres de haut (utiliser des draps cousus ensemble) ;
 
--- les personnages évoluent sur la scène très près de l'écran ;

--- la source lumineuse est constituée par une lanterne magique avec châssis passe-vues ; elle doit se trouver sur la scène de 3 à 10 mètres en arrière de l'écran ;

--- les décors sont constitués par des cartons découpés et insérés entre deux verres avant de les placer dans le châssis passe-vues ;

--- les scènes sont colorées avec de la cellophane de couleur ;

--- la musique (en général fond musical) est donnée par un pick-up réglable ; à défaut utiliser le choeur à bouches fermées.

     Dans les pages qui suivent, vous trouverez les 22 décors pour jouer cette Passion. Il vous suffira de les découper à l'extérieur du cadre noir qui est juste du format voulu, puis, avec une lame de rasoir bien aiguisée, d'enlever tous les blancs : attention à ne pas faire de bavures dans ces découpages, car ils sont considérablement agrandis sur l'écran.

    Nous ne fournissons aucune indication pour les costumes : ceci vous permettra d'utiliser ceux que vous avez ou d'en fabriquer avec des moyens de fortune. En effet, comme on ne voit pas directement les enfants, puisqu'ils sont derrière l'écran, il suffira que les costumes aient la forme voulue, quelles qu'en soient la couleur ou la matière ; attention cependant à ne pas utiliser des étoffes transparentes. Pour la forme des costumes, il n'y aura qu'à s'inspirer des gravures des catéchismes, histoires saintes... et en particulier des tableaux silhouettistes de la Méthode Bernadette (vie de Jésus).

     Accessoires :

     Bourse avec quelques pièces dedans - table avec nappe - plat avec pain coupé en morceaux à l'avance mais se tenant, plus un morceau séparé - calice - épées- billot ou tronc d'arbre pour asseoir le Christ à la flagellation - 2 ou 3 fouets - 1 roseau - 1 couronne d'épines - 1 croix (à peine plus grande que l'acteur qui joue le rôle du Christ - 1 support, genre billot, pour faire tenir la croix debout - cuvette avec broc et serviette pour Pilate.

     Personnages : (Le nom de ceux qui doivent parler est en gras.)

     JESUS
     Les 12 Apôtres : Pierre, Jean, Jacques, André, Judas (autres muets),
     Notre-Dame,
     Simon de Cyrène,
     Anne, Caïphe, un prêtre, un serviteur,
     Pilate, 
Hérode,
     La foule (qui fait aussi les rôles des 2 passants) : 5 au minimum,
     Un soldat, autres soldats (au moins 2).

     Pour une distribution réduite :

     1° On peut très facilement supprimer les 7 apôtres muets, car à leur présentation devant la Cène, comme ils passent les uns après les autres, les mêmes peuvent repasser deux fois en sens inverse ;

     2° Pierre, Jacques, Jean et André peuvent doubler les rôles de Anne, Caïphe, un prêtre, un serviteur ; Notre-Dame et Simon de Cyrène ceux de Pilate et de Hérode ;

   3° Les rôles de foule seront augmentés par les acteurs disponibles.

     Bien qu'on puisse aussi réduire le nombre des acteurs, il sera préférable d'éviter le plus possible de doubler les rôles pour que les enfants jouent avec plus de naturel en incarnant bien leur personnage, ce qu'ils ne pourront faire s'il y en a plusieurs.

 

SCENARIO


     Pour faciliter la lecture de ce Scénario, il est imprimé en plusieurs caractères différents :

     --- en caractères ordinaires, le texte des acteurs et du Speaker ;

     --- en italique de même taille,  tout ce qui concerne les jeux de scène, mouvements des acteurs, accessoires...

    
--- en caractères plus petits tout ce qui ne regarde que l'opérateur de la lanterne magique et le pick-up.

 
---------------
 
     Dès que la salle est plongée dans l'obscurité, musique au phonographe ou au pick-up de préférence (à la rigueur  à l'harmonium) ; morceau assez paisible genre Prélude de Bach, Largo de Haëndel...

     Au bout de quelques secondes : Vue N°  1 à la lanterne avec changements de couleurs par cellophanes interposées.

     Speaker. --- Ciné-Ombres présente aujourd'hui en exclusivité et pour la première fois à... (Nom de la ville) une de ses dernières productions parlant à 100% : RACHAT.

     (et en même temps Vue N° 2 sur l'écran, changements de couleur).

     Speaker. --- Ce film a été tourné par... (Dire le nom du Groupe C. V., de la Troupe, du Patronage, etc...) avec le concours de :

     (projeter sur l'écran un rond blanc de 40 cm de diamètre environ).

     Speaker. --- X. dans le rôle de..., Y dans le rôle de..., etc... et de Z dans le rôle de Jésus (faire apparaître successivement dans le rond les têtes avec leurs coiffures de quelques-uns des principaux rôles ; ne pas en abuser.).

 
(Eteindre la lanterne.)

     Speaker, M.................. ; Ingénieur du Son, M................ : Technicien de projection, M...................... ; Costumes et accessoires de MM................... (donner ces indications soit parce qu'elles intéressent les spectateurs qui connaissent ces personnes, soit pour remercier ainsi ceux qui ont aidé au montage de la représentation). Et voici : RACHAT !

     (Vue N° 2 à nouveau avec changement de couleurs ; fin de la musique ; coup de gong ; éteindre la lanterne.)

     (Nouveau fond musical moins sérieux, mais calme).  (Vue N° 3.)


     Speaker. --- Au commencement, l'homme voulut se rendre semblable à son Créateur et s'attira la colère du Tout-Puissant. Et cependant le Seigneur eut pitié de leur misère. En chassant l'homme et la femme du Paradis Terrestre (On peut à la rigueur les voir traverser la scène en baissant la tête, l'air honteux), Il leur promit un sauveur. Puis Il maudit le  serpent.
(Vue N° 4)

     "Une femme viendra qui t'écrasera la tête". Mais Dieu, dans Son amour, voulut pardonner et envoya Son propre Fils pour le racheter.
(Vue N° 5)

     Il naquit dans une misérable grotte au flanc d'une montagne. (Un temps).
 
(Dès qu'elle est prête, Vue N° 6)

     Pendant trente ans il travailla et vécut ignoré des hommes. (Un temps).
 
(Dès qu'elle est prête, Vue N° 7)

     Pendant trois ans, il parcourut les routes de Palestine, annonçant partout la bonne nouvelle. Les foules Le suivaient. Ses disciples L'aimaient.  Pourtant, dans l'ombre, des envieux complotaient. Les Pharisiens, si souvent condamnés, avaient juré Sa perte : ils voulaient Le faire mourir.
(Vue N° 8)

     Dans son Palais, le Grand-Prêtre et les siens rageaient de voir JESUS entraîner les foules et dénoncer leur conduite devant tous. Depuis longtemps, ils avaient essayé de se débarrasser de Lui, mais jusqu'à présent leurs efforts étaient demeurés vains.
(Vue N° 9)

     (Anne et Caïphe entrent suivis d'un prêtre).

     Anne. --- Il faut à tout prix détruire l'influence de ce séducteur.

     Caïphe. --- C'est bien mon avis, il faut s'emparer au plus tôt du Galiléen et Le jeter en prison.

     Anne. --- C'est d'ailleurs l'unique moyen de "L'avoir" et quand le peuple sera privé de Ses prétendus prodiges, il  L'oubliera... C'est certain.

     Caïphe. --- Depuis trop longtemps Il nous traite de race de vipères et de sépulcres blanchis... Il ne sait pas à qui Il s'attaque !

     Anne. --- Oui, mais comment nous emparer de Lui sans exciter la foule ?

     Serviteur. (entrant). --- Un homme est là qui demande à vous parler.

     Anne. --- Quel est son nom ?

     Serviteur. --- Judas.

     Anne. --- Fais-le entrer. (Serviteur sort et Judas entre.)

     Judas. --- Salut, Grand-Prêtre. J'ai appris que vous cherchiez le moyen de vous saisir de Jésus de Nazareth. Je viens vous offrir mon concours.

     Caïphe. --- Ne crains-tu pas de t'en repentir un jour ?

     Judas. --- Je ne m'en repentirai pas si la compensation est avantageuse. Que voulez-vous me donner et je vous le livrerai ?

     (Anne et Caïphe discutent tout bas. Puis :)

     Caïphe : Le prix d'un esclave : trente pièces d'argent.

     (Judas fait signe que oui. Le prêtre compte les pièces qu'il met dans une bourse qui est remise à Judas par Caïphe. Judas salue et sort. Anne et Caïphe se frottent les mains et sortent lentement pendant l'explication du Speaker.)

    Speaker. --- Et Judas conclut l'abominable marché. Pour trente pièces d'argent, il livre son Maître, il livre son Dieu. Il s'empare de cet argent maudit, cause de son péché, et va rejoindre Celui qu'il vient de trahir.

     (Eteindre la lanterne) (musique de transition très douce) (au bout de quelques instants: Vue N° 10 et mettre le fond musical encore plus doux.)

 
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement